Crise Apr France

"Les responsables APR-France font les autruches : De quoi ont-ils peur pour se terrer ainsi ? " (Mariama Diallo)

Afrique Connection | 20 / 08 / 2019 à 05:19

Tribune.

Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles. James Dean


Voilà 6 mois que les responsables APR-FRANCE font les autruches.

De quoi ont-ils peur pour se terrer ainsi ? 
La réponse est sur toutes les langues, mais chacun fait fi d'une amnésie antérograde.

Mais que se passe t-il dans ce parti ou "faction" comme pouvaient le nommer certains de mes camarades cadres de l'APR-FRANCE ?

L'arrivée du Président en France agite, elle suscite un regain de dynamisme pour certains et la quête d'une audience, par le biais des autorités présentes afin d'approcher le Président du Parti, lui même.

L'homme le mieux renseigné du Sénégal, connecté sur les faits et gestes de sa population a-t-il comme priorité les doléances des membres de son parti en France ?

Il est attendu par plus de 15 millions de Sénégalais sur des sujets tous aussi urgents les uns que les autres.
La santé, l'économie, l'agriculture, l'emploi des jeunes, l'éducation, la justice, la paix, la sécurité, l'environnement et tant d'autres, pour ne citer que ces secteurs.

Alors en quoi, et au nom de quoi, son parti en France , lui est-il utile aujourd'hui dans le traitement de toutes ces priorités ?
Lorsque l'on analyse de manière froide les résultats affichés, contraires à ses attentes et à son mot d'ordre, la question mérite d'être posée!!!
 Pourquoi répondre à des "doléances" approximatives et en quoi cela contribueraient à la bonne marche du Parti et du pays ?

A mon humble avis, un communiqué écrit de remerciement suffirait, puisqu'il semble que les demandes s'orientent vers une demande de reconnaissance. Malheureusement c'est à ce moment que je m'attire les foudres des concourants et concurrents aux nominations et à ceux qui souhaitent préserver leurs privilèges, mais je l'assume comme d'habitude.

Il est temps de jeter un gros menhir dans la marre afin d'éclabousser cette nuée vaporeuse et permanente.

Qu'on se le dise, il n'est plus question de parti, mais de Patrie avec un grand P.

J'invite les demandeurs d' audiences à orienter les voiles , vers un travail objectif, constructif, collaboratif à fort impact sur les populations de la Diaspora et vers le Sénégal, qui a besoin de tous, l'horizon 2035 n'a pas encore pointé le bout de son nez.

Mariama Diallo
Militante APR-FRANCE

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV