ça continue de saigner grave dans BGG-France

Afrique Connection | 20 / 09 / 2017 à 12:57

PapeDiop.jpg

L'ancien Président du Sénat du Sénégal, et fondateur du parti Bokk Gis Gis, Pape Diop, a de quoi s'inquiéter. Tous ses militants en Europe sont en train de le lâcher un à un

La case de Pape Diop brûle en France. Il n'en reste plus que des cendres. Concrètement, qu'est-ce que le fondateur du parti sénégalais Bokk-Gis-Gis (BGG), ancien Président du Sénat et Maire de Dakar, a t-il fait de mal à ses partisans en Europe, plus particulièrement en France, au point que tous l'abandonnent d'un coup?  

Après les démissions individuelles des coordonnateurs des fédérations de France (Ibrahima Thiam) et du Bénelux (Ibrahima Wade), suivies par celle de l'ancienne candidate à la députation sénégalaise, Fatoulata Chérif Dia, plusieurs autres responsables et militants viennent de rendre leur tablier à Pape Diop. 

Il nous revient en effet que Mamadou Moustapha Seck (esponsable politique), Oumou Aw (responsable des femmes de BGG en France), Yoro Gueye alias James (responsable de l'organisation BGG Europe), Arona Cissé (responsable politique section Mantes), Ibrahima Dionne (responsable politique section Mantes), et Sitor Ndour (membre de la fédération de France), ne font plus partie de Bokk Gis-Gis.

Y a t-il quelque chose qui se trame? Notre petit doigt nous dit que tous ces démissionnaires sont tellement solidaires qu'ils vont sans doute rester ensemble pour une nouvelle aventure. Mais quelle aventure?

THD 

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV