(vidéo) Les manifestants anti-esclavage surprennent Alpha Condé dans son hôtel parisien. Ce qui va se passer ensuite

Afrique Connection | 20 / 11 / 2017 à 11:09

Samedi, lors de la manifestation de la diaspora à Paris pour dénoncer l'esclavage en Libye, une partie des manifestants a fait un détour à l'hôtel Raphael, près des Champs Emysées. Le Président de la Guinée, Alpha Condé, également président en exercice de l'Union africaine, s'y trouvait au même moment, en marge de son séjour à Paris dans le cadre du Groupe consulatitif de la Guinée qui a tenu ses travaux les 16 et 17 novembre.  

Alors, les manifestants, qui avaient réussi à marcher sans autorisation sur les Champs Elysées jusqu'au pied de l'Arc de Triomphe, ont trouvé là une belle occasion de faire d'une pierre de coups, de joindre l'utile à l'agréable. En effet, parallèlement aux "Non à l'esclavage", "Sarkozy assassin", ou encore "Je suis Noir, je ne suis pas à vendre", les manifestants ont également beaucoup scandé des slogans pointant la responsabilité des Chefs d'Etat africains et l'Union africaine dans le malheur des migrants africains en Libye. 

Justement, il leur a été soufflé que le président de l'UA séjourne dans les parages. C'est ainsi qu'une partie des manifestants, en colère, s'est pointé devant l'hôtel Raphael en scandant "Alpha sors, Alpha sors!". 

Finalement, Alpha Condé a reçu quelques représentants des manifestants. Et il en fera lui-même mention sur sa page Facebook. 

"J'ai reçu et discuté avec un collectif de jeunes manifestants, indignés par le traitement inhumain infligé aux migrants en Libye. Je comprends la colère de la jeunesse africaine. Les responsables de ces actes injustifiables seront poursuivis et sévèrement punis", a écris le Président guinéen. 

 

Afrique Connection

 

 5 personnes, personnes assises, table et intérieur 4 personnes 4 personnes, personnes assises et intérieur 3 personnes, personnes assises, costume et intérieur

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV