Les précisions du coordonnateur de l'APR France suite à notre article sur le financement de la campagne de Macky Sall en France

Ameth Sarr: « La demande de financement envoyée par Ousmane Bob a été annulée tout de suite, ensuite on a remboursé l'Ambasadeur Talla Daff qui était le seul à avoir contribué »

Afrique Connection | 21 / 03 / 2019 à 12:14

amet.jpeg

Ameth Sarr coordonnateur DSE APR France

On en sait un peu plus sur l'histoire de la demande de financement envoyée en plein campagne électorale par Ousmane Bob à des responsables de l'APR exerçant des fonctions dans l'administration ou le gouvernement. Une demande qui sera du reste étouffée dans l’œuf par Macky Sall, selon nos informations.

 

Mardi, après notre article paru sur Afrique Connection à propos d'une demande de financement envoyée par Ousmane Bob à des responsables de l'APR exerçant dans l'administration, le coordonnateur de l'APR France, Ameth Sarr, à joint notre rédaction.

C'est pour dans un premier temps se laver de tous soupçons sur d'éventuels « détournements de fonds de la campagne ». « Moi je ne vois d'argent, je ne touche pas d'argent », précise M. Sarr. 

Et dans un second temps de préciser les circonstances dans lesquelles le fameux mail de Ousmane Bob a été envoyé. À en croire au coordonnateur du directoire de campagne de Macky Sall en France, cette démarche entre dans le cadre de la feuille de route qu'il s'était fixé au début de son mandat de coordonnateur de la DSE-APR France, il y a un an.

« Quand je prenais la tête de l'APR France, j'avais demandé à ce que les responsables de l'APR exerçant des fonctions dans l'administration contribuent financièrement pour aider le parti.  C'est pourquoi quand on a eu des difficultés dans la campagne, on a initié cette démarche. C'est dans ce même état d'esprit qu'on a sollicité le ministre Malick Gaye », renseigne Ameth Sarr.

Le coordonnateur directoire de campagne de marteler que le processus de levée de fonds a été annulé dans la foulée.

"On l'a annulée parce qu'on nous a demandés de le faire et d'aller voir le ministre Malick Guèye pour qu'il nous aide..." (Ameth Sarr)

«Cette demande de contribution n'est pas allée loin parce que entre temps j'ai demandé à Ousmane Bob d'arrêter la procédure. On l'a donc annulée tout de suite», révèle Ameth Sarr au téléphone.

Pourquoi avoir abandonné cette piste alors qu'ils étaient dans un besoin urgent d'argent ? «On l'a arrêté parce qu'on nous a demandés de le faire et d'aller voir le ministre Malick Gaye pour qu'il nous aide. Nous sommes donc allés le voir, il nous a remis 10 000 eur. C'est avec cette somme qu'on a fonctionné jusqu'au 22 février », répond Ameth Sarr.

Si ce dernier parle de « on » sans donner de précisions, selon certaines confidences l'ordre serait venu directement du président et candidat de la majorité présidentielle, Macky Sall.

Mais d'après la version de Ousmane Bob, l'auteur du mail, la procédure a été annulée « parce que toutes les personnes qui ont répondu ont dit qu'elles n'avaient pas d'argent. »

Toutefois, l'annulation du processus n'a pas été notifiée aux destinataires du mail. « Comme ils ont dit qu'ils n'avaient d'argent, c'était donc pas nécessaire de leur notifier l'arrêt de la procédure », justifie Ousmane Bob.

Toujours est-il qu'avant l'arrêt du processus, vraisemblablement le lundi 18 février 2019 (soit 2 jours après l'envoi du mail), un seul destinataire avait répondu favorablement à la demande de financement. Il s'agit de l'Ambassadeur itinérant, Talla Daff. Ce dernier avait remis 500 euros, le 16 février, à Orléans, en marge d'un meeting, soit le même jour que le mail est envoyé. « L'argent a été remis directement au trésorier Souaibou Koita  parce que moi je ne touche pas de l'argent », précise le coordonnateur de l'APR en France, Ameth Sarr.

Mais Ameth Sarr assure que, comme la procédure a été annulée entre temps, la contribution de Talla Daff lui a été restitué. À ce titre, il sera la seule autorité à qui l'arrêt de la procédure a été notifiée.

Contacté par Afrique Connection, Talla Daff confirme avoir effectivement contribué à hauteur de 500 euros, et que cette somme lui avait été restitué.

Par ailleurs, par rapport aux demandes persistantes d'un bilan de la campagne, Ameth Sarr assure et rassure que son directoire présentera un bilan exhaustif une fois que ses équipes auront fini de le préparer. « Il faut que chaque comité électoral local fasse d'abord d'abord ce bilan. Il y en a qui l'ont déjà fait, d'autres aussi vont le faire », renchérit Ousmane Bob.

Thierno DIALLO, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV