Sur la route de la présidentielle sénégalaise

ABDOULAYE WADE SORT LES GRIFFES CONTRE MADICKE NIANG

Afrique Connection | 22 / 01 / 2019 à 11:50

Le pape du Sopi ne digère toujours pas la candidature de vieil ami Madicke Niang parallèlement à celle de son fils qui a finalement été rejetée par le conseil constitutionnel.

Il compte bien mener la vie dure à son ancien ministre. 

Soupçonnant ce dernier d'être un candidat monté par le Président Macky Sall, Wade ne veut pas qu'il soit membre du  nouveau cadre de l'opposition  (C25) auquel il a annoncé son adhésion. 

"Cette adhésion n'aurait d'autre effet que de semer la confusion, rôle qu'il s'est assigné délibérément, pour affaiblir notre parti. Ce qui le place de fait entre le marteau et l'enclume. Il sait parfaitement que l'adhésion de fait ou de droit à une autre formation équivaut à une démission au Pds. Pour lui laisser les chances de s'amender, nous n'avions pas voulu le faire remplacer à son siège de député, bien que la jurisprudence nous l'eût permis", soutient Wade dans Dakar Times. 

Mais ce n'est pas tout. Car l'ancien président réclame à son vieil ami de rendre son poste de député gagné via la coalition libérale en 2017.

"Dès lors,  je voudrais lui suggérer de nous rendre, sans bruit, notre siège de député. J'ose espérer qu'il ne choisira pas l'affrontement, alors qu'il sait que la loi constitutive du Règlement intérieur de l'Assemblée nationale et la jurisprudence à laquelle il a contribué sont avec nous. Même s'il compte sur Macky Sall et son ministre de l'Intérieur… Pour finir, il devrait arrêter de nous provoquer en continuant d'utiliser nos couleurs, en dépit d'une promesse faite à un intermédiaire de bonne volonté".

Bref, ces deux "frères" ne dormiront plus sous le même toit. Comme lors de ce si proche temps où Me Niang hébergeait la famille Wade chez lui. 

Afrique Connection 

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV