sur les routes de campagne

Ousmane Bob: "Pourquoi les sénégalais de France voteront Macky"

Afrique Connection | 22 / 02 / 2019 à 08:13

Le maillage national effectué par la coalition Benno Bokk Yakaar a complétement réduit à néant l’opposition qui a été quasiment inexistante dans la campagne électorale en France. Toutes les villes ont été envahies par les comités électoraux de la coalition Benno Bokk Yakaar : affiches, prospectus, porte à porte, explications du programme du président Macky Sall, etc.

 

 

Les sénégalais en France dans leur majeure partie apprécient le bilan du président Macky Sall et les investissements effectués dans le monde rural à travers le PUDC, PRODAC entre autres. Les bases d’une future industrialisation de notre pays ont été posées dans le 1er mandat du président Macky Sall. Une politique énergétique pour fournir une capacité suffisante pour permettre aux grandes industries de travailler en toute autonomie a été la 1ère étape de la politique d’industrialisation du Sénégal. Grace à la politique du mix énergétique mise en place par le président Macky Sall et un investissement colossale sur la SENELEC, la production en électricité est passée de 573 mégawatts en 2012 à 1 141 mégawatts en 2018. 

Ensuite l’investissement dans les infrastructures routières et aériennes donnera au nouveau tissu industriel un environnement structurellement stable, gage d’une garantie pérenne pour un développement durable de l’économe industrielle du Sénégal. Les pôles industriels devront être mis en place dans toutes les régions du Sénégal et ainsi donner à chaque région une grande capacité de recrutement pour les jeunes.

Pour la 1ère fois, l’accent est mis sur la formation professionnelle pour donner à cette nouvelle économie industrielle des ressources humaines de qualité adéquates et répondant aux besoins de nos industries. La formation professionnelle a été l'une des priorités de la politique éducative du Sénégal avec la mise en place des instituts supérieurs d'enseignement professionnel (ISEP). Ces établissements ont pour vocation d’offrir des programmes professionnels courts (Bac +2), en fonction des besoins des milieux économiques et des bassins d’emploi en région. À terme, 14 ISEP seront créés au Sénégal et dans toutes les régions (un par région). Je me réjouis de voir que la personne qui pilote ce grand chantier de l’Etat provient de la diaspora, Mr Mamadou Talla.

Les programmes structurants mis en place par le président Macky Sall à travers le programme d’actions prioritaires (PAP) vont couvrir la période 2019-2023 et comporte plus de 700 projets. La vision de Macky Sall repose sur l’impulsion par l’investissement public et les grandes infrastructures tout en développant le volet social. Le monde est en mutation profonde, c’est pourquoi le programme du président Macky Sall offre à la jeunesse les infrastructures et la formation nécessaire pour réussir dans le futur Sénégal.
La diaspora est maintenant mieux organisée avec la mise en place des circonscriptions et des députés pour accompagner les sénégalais de la diaspora. Il faudra aller plus loin pour faire de la diaspora un acteur économique créateur de services et de richesses pour notre pays. Le marché économique de la diaspora profite plus à des sociétés étrangères comme les banques européennes, Western Union, etc. L’objectif sera de capter les capitaux de ce marché pour devenir un acteur financier et non un consommateur de services. C’est tout le sens de la mise en place de la banque d’investissement de la diaspora qui devra enrichir le Sénégal à travers les sénégalais de la diaspora. Cette institution devra canaliser les transferts de fonds des sénégalais de la diaspora, favoriser la bancarisation du monde rurale et augmenter l’épargne afin de satisfaire les besoins de la diaspora.

Ousmane BOB
Responsable de la stratégie électorale du directoire de campagne
Coordinateur adjoint de la DSE France, chargé de la vie politique

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV