#FDDA2018: à Paris, le Président du HCCT du Sénégal, Ousmane Tanor Dieng, fustige les "politiques répressives sur l'immigration "

Afrique Connection | 22 / 06 / 2018 à 10:16

À travers leurs politiques d'immigration de plus en plus restrictives, la France et l'Europe sont de moins en moins enclines à accueillir davantage d'étrangers sur leursol.

Mais pour Ousmane Tanor Dieng, Président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) du Sénégal, ces politiques ne servent à rien du tout. Il a fait savoir au Forum des diasporas africaines où il intervenait dans le premier panel "la diaspora vue d'Afrique ".

"Depuis la nuit des temps, le monde a été comme ça. La mondialisation est venue accélérer tout ça. Nous sommes dans un monde où les gens partent et reviennent, se connectent, discutent, échangent. C'est pourquoi les politiques répressives sur l'immigration sont absolument insensées", a martelé le Secrétaire général du Parti socialiste du Sénégal, un des principaux alliés du Président Macky Sall.

Pour Ousmane Tanor Dieng, "l'avenir est à travers des diasporas qui servent d'interface, d'intermédiation, entre les peuples des pays d'où elles viennent et les peuples des pays où ils résident. C'est ça l'avenir du monde et non le cloisonnement. "
Faisant allusion aux milliers de jeunes africains qui tentent quotidiennement à traverser la Méditerranée au risque de leur vie, M. Dieng paraphrasera Léopold Sedar Senghor pour conclure: "Ni les mers ni les terres ne les arrêteront ".
Le Forum des diasporas africaines de France, dont c'est la première édition, se tient au Palais des congrès de Paris depuis ce vendredi matin. Plus de 1500 participants sont attendus à cet événement placé sous le haut patronage du Président Emmanuel Macron, et d'Afrique Connection est partenaire média, parmi lesquels une centaine de personnalités politiques, économiques et diplomatiques africaines et françaises.
Jean OLOHOU pour Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV