"Monsieur 13 août": la police recherche l'identité et la famille d'un mystérieux homme mutique et amnésique hospitalisé depuis un an à Marseille

Afrique Connection | 22 / 10 / 2018 à 10:39

Les fonctionnaires tentent de retracer le passé et surtout l’identité de cet homme quasi amnésique accueilli pour la première fois dans un centre d’hébergement d’urgence le 13 août 2017.

La police nationale, via un appel à témoins sur les réseaux sociaux, tente de percer le mystère de celui qui est surnommé « Monsieur 13 août » un homme sans passé, sans identité, véritable fantôme pour l’administration et la justice raconte La Provence.

Depuis plus de deux mois, les enquêteurs de la brigade administrative de la sûreté départementale travaillent sans relâche pour obtenir des informations sur cet homme qui a été recueilli dans l’unité d’hébergement d’urgence de la Madrague-Ville, dans le XVe arrondissement de Marseille, un soir du… 13 août 2017.

Résultat de recherche d'images pour "Monsieur 13 aout marseille"Monsieur 13 août

Quatre jours plus tard, cet homme mutique et quasi amnésique fait une effroyable crise de nerfs avant d’être interné à l’hôpital psychiatrique Édouard-Toulouse. Lors de la constitution de son dossier, les secrétaires de l’hôpital se réfèrent à la seule information dont elles disposent et appelleront désormais leur nouveau patient tout simplement « Monsieur 13 août ».

Analyses dentaires, osseuses et ADN

« On ne peut demeurer sans acte de naissance et donc sans identité sur le sol français », explique au quotidien régional Anne Lezer, vice-procureure du tribunal de grande instance de Marseille, saisie par le juge des libertés et de la détention (JLD) qui renouvelle, depuis plus d’un an, les autorisations d’hospitalisation d’office.

Des analyses dentaires et osseuses ont été ordonnées afin de déterminer son âge exact. Par ailleurs, des comparaisons ADN sont transmises à travers toute l’Europe.

« Tout ce que l’on peut dire, c’est qu’il a des troubles psy, mais qu’il n’est pas dangereux, qu’il ne parle pas, bien que parfois il prononce un mot ou deux en français. Il aurait, à vue d’œil, une trentaine d’années, et, si l’on se réfère à son faciès, il aurait des origines asiatiques, peut-être philippines », déclare un enquêteur qui attend beaucoup de l’appel à témoins lancé sur les réseaux sociaux.

Les personnes pouvant apporter des informations ou ayant aperçu cet homme par le passé peuvent contacter le 04 91 39 80 88.

Le Parisien

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV