Passation de pouvoir en RDC

RDC: VICTIME D'UN MALAISE, LE NOUVEAU PRÉSIDENT OBLIGÉ D'INTERRROMPRE SON DISCOURS

Afrique Connection | 24 / 01 / 2019 à 06:27

Victime d'un malaise lors de sa prestation de serment dans l’enceinte du palais présidentie, le nouveau président de la RDC, Félix Tshisekedi, a été contraint d'interrompre son discours.

 « Ça ne va pas », a-t-il déclaré, avant de s’arrêter et de s’asseoir sur une chaise, rejoint à la tribune par sa famille.

La Radio-Télévision nationale congolaise (RTNC) a interrompu la retransmission en direct de la cérémonie d’investiture, avant de la reprendre une dizaine de minutes plus tard avec le retour du nouveau président à la tribune.

Ce jeudi, le fils d'Etienne Tshisekedi, le défunt opposant historique de la RDC, est officiellement devenu le cinquième président de son pays. Mais c'est le premier à avoir accédé au pouvoir de façon démocratique. 
Afrique Connection, avec AFP 
 

Top 10 + Populaires