Sierra Leone: après le confinement, la barricade

Afrique Connection | 24 / 09 / 2014 à 08:19

140922050958_ebola_in_sierra_leone_624x351_ap_nocredit.jpg

La fermeture des frontières et de tous les points de passage intervient au lendemain de la fin du confinement de 3 jours (photo Associated Press)

Aussitôt après la fin du confinement de sa population de six millions d’habitants, la Sierra Leone a décidé de fermer ses frontières avec ses voisins "éboleux", la Guinée et le Liberia.

La Sierra Leone se montre de en plus déterminée à éradiquer l’épidémie Ebola qui fait des ravages dans ce pays, et chez ses voisins, la Guinée et le Liberia. Justement, Freetown vient d’annoncer la fermeture de ses frontières communes avec ces deux pays.  Pour garantir l'effectivité de cette mesure, et empêcher donc tous intrus en provenance de la Guinée et du Liberia, Freetown a déployé des troupes armées sur tous les points de passage avec ces deux pays.

Cette décision, rendue publique mardi par le porte-parole de l’armée sierra-léonaise, est intervenue au lendemain de la fin de la mesure de confinement de sa population. Cette opération inédite et controversée, qui s’est étendue sur trois jours, a permis aux équipes lancées à travers tout le territoire, de trouver plus de 70 cadavres dans les foyers, et d’identifier une centaine de nouveaux cas.

En fermant ainsi ses frontières, les autorités de la Sierra Leone, estimant avoir déjà fait le ménage dans son pays, veulent s'assurer qu'aucune personne infectée au virus ne vienne de l'extérieur; ce qui pourrait réduire à néant toute  leur politique de prévention. 

La décision de fermeture de ses frontières intervient également au moment où une équipe médicale militaire arrive sur le terrain pour combattre l’épidémie dans ce pays, en provenance du Royaume-Uni.

Sans nul doute, en décidant de fermer ses frontières avec ses deux voisins « éboleux », la Sierra Leone démontre ainsi sa détermination de se débarrasser une bonne fois pour toute du virus mortel.

Dans ce pays, la fièvre hémorragique a fait 562 morts, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

A la date du 18 septembre, Ebola a tué 2 793 morts et contaminé 5 762 personnes dans les quatre pays touchés (Guinée, Sierra Leone, Liberia, Nigeria), dont plus de la moitié au Liberia.

Jean OLOHOU

 

 

 

 

 

 

 

 

Top 10 + Populaires