pouvoir

une jeune étudiante de 23 ans devient reine au Nigéria. On vous explique tout

Afrique Connection | 24 / 12 / 2019 à 10:54

La jeune étudiante en médecine ne s'était jamais imaginée devenir reine jusqu'au jour où les chefs coutumiers sont venus la voir après le décès de son père.

"Les chefs ont consulté l'oracle et on leur a dit que je suis l'élue et que je mérite d'être sur le trône", a-t-elle déclaré à BBC Focus on Africa.

Le trône dont elle parlait se trouve dans le royaume d'Aaye, dans l'Etat d'Ondo, au sud-ouest du Nigeria.

La jeune femme de 23 ans a d'abord hésité, disant qu'elle avait besoin de trois semaines pour y réfléchir.

 

"Après le décès de mon père, les chefs avaient consulté l'oracle. Ils avaient été notifiés que j'étais la seule digne d'être sur le trône", explique-t-elle.

"Ils étaient alors venus me demander mon contentement, mais pour toute réponse, je leur avait dit de me donner le temps d'y penser", poursuit-elle.

Elle a fini par accepter la demande.

Ce qui signifie qu'elle servira temporairement de reine jusqu'à ce qu'un monarque mâle soit nommé.

"Je leur avait alors enjoint de revenir dans un délai de trois semaines pour me permettre d'y réfléchir. Quand ils étaient revenus, je leur avais donné mon accord", dit-elle.

Toutefois, les conditions pour exercer le pouvoir requièrent beaucoup de sacrifices.

"Présentement, je ne peux pas me marier, encore moins être enceinte tant que je resterais sur le trône", révèle-t-elle.

Malgré son jeune âge, Taiwo Oyebola Agbona n'est pas emportée par le mirage du pouvoir, de l'autorité et du respect de ses sujets.

Au contraire, dit-elle, "cela m'encourage à m'améliorer et dans la mesure où les citoyens me regardent comme un dieu, je n'ai pas droit à l'erreur".

Après un an et quelques mois de pratique, Taiwo Oyebola Agbona s'inspire déjà de l'expérience de son père en gestion de conflits.

T

Afrique Connection TV