Cameroun : trois attentats-suicides simultanés frappent la localité de Bodo dans le Nord

Afrique Connection | 25 / 01 / 2016 à 01:33

f410a347fd93332d32f51d04403fa755a9a4964e-592x296-1447084748.jpg

Un soldat camerounais à Fotokol, à la frontière avec le Nigeria, après des heurts avec des islamistes de Boko Haram, le 17 février 2015. © Reinnier Kaze/AFP

De nombreuses personnes ont été tuées lundi matin par trois attentats-suicides dans un marché de la localité de Bodo, dans l'extrême-nord du Cameroun, selon une source sécuritaire.

« Il y a eu trois attentats-suicides sur le marché, il y a beaucoup de victimes », a affirmé cette source, sous couvert d’anonymat. Bodo se situe à  la frontière avec le Nigeria d’où opèrent régulièrement les militants de Boko Haram pour lancer leurs attaques.

1 200 victimes de Boko Haram dans la seule région de l’Extrême-Nord

Depuis que les islamistes nigérians ont commencé à attaquer le territoire camerounais en 2013, près de 1 200 personnes ont été tuées dans des attaques et des attentats dans l’Extrême-Nord, selon un bilan publié début janvier par le porte-parole du gouvernement camerounais et ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary.

Le Cameroun a renforcé sa présence militaire en 2013 à la frontière nigériane pour endiguer la montée en puissance des islamistes. Le Cameroun est ensuite passé à l’offensive dans le cadre de la coalition régionale militaire, formée avec le Nigeria, le Niger, le Tchad et le Bénin pour combattre les islamistes.

 

Jeune Afrique avec AFP

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV