MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE FRANCE : L’assaut des Comité électoraux !

Afrique Connection | 25 / 01 / 2019 à 11:18

Les comités électoraux passent á l’assaut et la preuve de leur détermination est éloquente.

Trois jours après leurs installations en France, ils sont à l’assaut : le maître-mot martelé et réitéré par le coordonnateur national M. Hamet SARR demeure l’impérieuse nécessité de l’obtention d’un second mandat dès le soir du 24 février 2019.
La feuille de route assignée aux responsables des comités électoraux (Mamadou Sall (Paris), Badou Sow (Mantes La Jolie), Alassane Diallo (Creil), Baba Dème (Essonne), Abdourahmane Ba (Le Havre), Daouda Baldé (Strasbourg/Mulhouse), Seynabou Sow (Toulouse), Aldo Diatta (Marseille), Aissat Dia (Bordeaux), Ibrahima Mbodj (Lyon)) ramifiés sur tout le territoire français est claire : il s’agit, impérativement, de maintenir et d’amplifier le rythme de la dynamique au titre d’une exigence de victoire. Cela qui implique donc de leur part, la définition d’une politique de massification et de mobilisation au service d’une meilleure défense de l’excellent bilan de notre candidat, Son Excellence le Président Macky SALL. Il s’agira également, d’accompagner, d’assister et de conseiller à nos militant.e.s dans le but de leur faciliter le retrait des cartes d’électeurs : instruments fondateurs d’une belle victoire.
Aussi, convient-il de préciser, que la semaine avant le jour du scrutin, que le jour-j et les jours qui accompagneront la communication des résultats, que le travail des comités électoraux prendra sensiblement une part plus importante et fondamentale dans les démarches à suivre.
En effet, dans un contexte où les partis de l’opposition nous promettent un climat d’apocalypse et imposent à nos concitoyens un foyer de tension absolue, nos comités électoraux seront les remparts contre cette idéologie mortifère qui sème sur nos pas leurs graines de la discorde. Ils seront également des vecteurs de paix et du renforcement de notre cohésion sociale au nom de ce qui nous lie aux valeurs traditionnelles portées par nos ancêtres et, au nom de ce qui nous lie au pacte de l’alliance pour la République.
Dans cette optique, le futur directoire fera office de gardien de l’unité et de l’équilibre d’une concurrence positive et saine, inhérente au fonctionnement de tout parti politique, de surcroît lorsque son existence est consubstantielle à un devoir d’élargissement au nom de la majorité présidentielle. Oui ! Macky SALL est le seul Président à avoir réussi à garder la cohésion au sein d’une coalition de partis politiques durant plus de trois ans et qui continue. C’est le Président de l’unité, de l’exemplarité et de l’optimisme de la volonté ; ce qui en dit long sur sa grandeur d’esprit que témoigne de son leadership régional et international. Il est l’Homme des grandes innovations ancrées dans notre réalité endogène. Quelques exemples édifiants en témoignent avec pertinence: l’autoroute Ila Touba, la nouvelle ville de Diamniadio, le TER, le Pont de Farafenni, entre autres.
Son approche inclusive est incontestablement ce qui le caractérise : l’homme rassembleur et par ricochet, l’homme de l’optique de la co-construction (coalition). Ses réformes structurantes consacrent une nouvelle voie : celle de l’émergence (devenue une réalité à notre portée). Alors un deuxième mandat sera celui du nouveau pacte républicain.
C’est la raison pour laquelle, la majorité présidentielle France en appelle à un sursaut républicain et patriotique. Après un premier mandat axé sur la reconquête d’une croissance au service des exigences de développement, et pour une sortie de l’ornière des classes moyennes et populaires, ce deuxième mandat, sera celui de la jeunesse.
Vive la République
Vive l’alliance républicaine de la majorité présidentielle
Dr. Ibrahima DIA
Secrétaire à la Stratégie, APR France

Top 10 + Populaires