Présidentielle sénégalaise du 24 février

"Nous ne l'accepterons pas" mettent en garde les représentants en France des candidats Ousmane Sonko, Idrissa Seck et Issa Sall

Afrique Connection | 25 / 02 / 2019 à 06:12

Communiqué.

La coalition SONKO Président, la coalition IDY 2019 et le PUR,

à travers leurs représentants en France, tiennent à mettre en garde tous les acteurs
politiques contre toute tentative de confiscation du suffrage des sénégalais. Malgré des
conditions particulièrement déplorables, notamment une distribution sélective des cartes
d’électeurs, les citoyens se sont déplacés en masse pour voter, exercer ainsi leur droit le
plus sacré. Respectons-les. Depuis hier nous assistons à toutes sortes de gesticulations et
d'entorses aux valeurs républicaines.


Nous rappelons que selon le chronogramme officiel républicain, les commissions de
recensement des votes ont jusqu'au mardi 26 Février à midi pour publier les résultats
officiels au niveau départemental ; ensuite la commission nationale de recensement
proclame les résultats officiels provisoires à l'échelle du pays avant le vendredi 1er mars
minuit.

Et ce n'est qu'après cette procédure, que le Conseil Constitutionnel, seul habilité à
proclamer les résultats officiels définitifs, interviendra.
Or, nous avons vu un premier ministre outrepasser ses prérogatives et piétiner par la même
occasion le respect dû à toutes ces institutions pour tenter de manipuler l'opinion nationale
et internationale.


NOUS NE L'ACCEPTERONS PAS. D'autant plus qu'à la lecture des procès-verbaux à notre
disposition, le second tour est inéluctable.


Nous appelons à la responsabilité de tout un chacun, et demandons à Macky SALL, le
Premier ministre et son gouvernement de faire, pour une fois en sept ans, preuve de
décence et d'élégance républicaine.

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV