Consécration: ce Malien est entré dans l'histoire du Japon

Afrique Connection | 25 / 04 / 2018 à 10:08

Le Malien Oussouby Sacko a récemment été nommé doyen de l'Université Kyoto Seika au Japon. C'est une consécration historique puisqu'il est le premier étranger à accéder à ce poste dans le pays du soleil levant.

"Quand je vivais en Chine dans les années 80, les gens vous touchaient pour voir si vous étiez vraiment sombre ou si c'était de la peinture. Mais au Japon cela n'arrivera jamais - ils sont curieux mais ne veulent pas vous offenser", a comparé Oussouby Sacko, professeur d'architecture, interrogé par notre confrère BBC. 

"D'après mon expérience, si vous devenez de bons amis avec les Japonais, ils commenceront à vous toucher les cheveux et à vous demander "pourquoi votre peau est-elle si sombre? J'essaie d'être proche d'eux et d'expliquer d'où je viens. Ils ont une vision superficielle de l'Afrique parce qu'ils n'ont pas d'informations. Ils pense que la vie est dure, que vous avez beaucoup d'animaux", a t-il ajouté, cité par la même source.

Comparant cette fois le Japon, son pays d'adoption, et le Mali, son pays natal, cet universitaire reconnu soutient que ces deux pays partagent une" culture de respect pour les aînés, mais que le Japon, avec ses faibles chiffres d'immigration, est une société relativement fermée aux étrangers.

"Je pense que les Japonais ont un peu peur de voir comment les autres voient leur culture. Ils pourraient penser que les gens ne partagent pas et ne comprennent pas les mêmes codes que nous. J'ai donc passé toute ma vie au Japon à essayer d'ouvrir leurs yeux sur d'autres choses et sur le monde extérieur", a martelé l'universitaire. 

Yahiya TRAORE, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV