polémique dans le collectif des citoyens de sénégalais de france

Réponse à Ibrahima THIAM (Par Lafleur Diop)

Afrique Connection | 25 / 07 / 2019 à 10:32

Après la sortie du président de Un Autre Avenir, Ibrahima Thiam, qui ne veut pas voir Bouba Benjelloum prendre la tête du Collectif de citoyens sénégalais de France pour la défense et la sauvegarde des ressources naturelles, une des membres du collectif, Lafleur Diop en l'occurrence, est montée au créneau pour lui répondre. Bref, pour prendre la défense de "BEN".

VOICI SA REPONSE

En tant que membre du collectif je me permets à mon nom d’apporter une réponse quand bien même que les attaques de Thiam sont ciblées toujours est-il que c’est le collectif tout entier qui est remis en question.

Faudrait-il lui rappeler que le collectif rassemble tous les patriotes sénégalais qu’ils appartiennent à la société civile ou aux partis politiques, ce collectif  est avant tout CITOYEN : qu’on se le dise.

Je tiens à préciser que mon intervention n’a rien de personnel, car Thiam a toujours fait partie des personnes que j’estime et respecte, mais c’est sa manière de procéder que je déplore, faire d’un problème personnel un problème d’Etat, très sincèrement je ne te reconnais pas et je trouve cela inadmissible. Surtout au moment où nous essayons tant bien que mal d’apaiser l’atmosphère, au travers du jeu démocratique, dans le panel. La sérénité y est car ce panel regroupe des personnes dotées de raison et d’esprit de discernement.

Je commence par contextualiser le problème pour permettre aux lecteurs d’avoir une meilleure et objective appréciation. Tout fonctionnait plus ou moins bien comme dans toute mise en place d’une nouvelle structure jusqu’au moment où il a été question de la constitution du bureau. Les polémiques ont commencé, les uns étaient pour qu’il soit constitué le jour de l’AG avec l’acquittement de la carte de membre des adhérents. D’autres étaient pour que les membres fondateurs proposent à l’assemblée générale un bureau pour validation avec la possibilité d’élargissement, d’ouverture aux nouveaux arrivants. Il aura fallu un vote en interne pour que la 2ème proposition soit retenue.

" Je ne comprends pas, dès lors, la réelle motivation de sa colère, son hystérie"

Ibrahima Thiam n’a pas proposé sa candidature. Je ne comprends pas, dès lors, la réelle motivation de sa colère, son hystérie, soi-disant : il y a une manipulation, il y a tricherie, tout sauf BEN…n’ayant pas réussi à détourner les esprits son dernier recours c’est une sortie médiatique, comme il a eu à le faire si brillamment lors de son divorce avec Pape DIOP de BGG.

J’ai envie de lui poser la question de savoir : qu’est-ce-que cela va lui rapporter, en dehors de satisfaire son égo en dénigrant la personne de BEN… ?
Malheureusement c’est l’être humain qui est ainsi fait, quand ça va, tout est bien dans le meilleur des mondes, dès qu’on ne trouve plus son compte on oublie les bienfaits de la personne aussi minimes soient-ils, on lui attribue tous les maux du monde. Je t’aurais rejoint sur un débat sur les compétences, les idées… je veux bien l’entendre ton «   tout sauf BEN… ». Mais qu’as-tu fais au sein du collectif, surtout qu’est-ce que tu nous proposes …il ne suffit pas de dire "Macky dégage, ou pas de Ben" … il faut des propositions concrètes en alternatives, nous n’attendions que cela.
Il y a de quoi se poser sérieusement des questions.
Je commence à comprendre l’hostilité de la jeunesse envers les politiques, qui ne sont animés pour la plupart par une soif crypto personnelle de pouvoir oubliant l’intérêt général pour le pays.
Sur un simple jeu démocratique en notre sein, Thiam se met à invectiver, sous forme d'attaques personnelles ceux qui ont été là depuis le début du processus tout en étant les plus Actifs.
C'est trop facile d'avoir d'emblée rejeté la candidature de Ben (qui a le mérite d'exister sur une base argumentaire avec une vision à moyen et à court terme) sans rien proposer derrière sinon des attaques à son endroit.
Je tiens à rappeler à Thiam que pendant que le collectif était en train de ramer pour voir le jour, pendant que les camarades travaillaient d’arrache pieds, il était dans l’euphorie générale présidentielle en visant la présidence. Il saisit le moment de la mise en place du bureau pour  jaillir, comme un fauve sur sa proie, et faire table rase de tout ce qui a été construit jusqu’à présent.

La majorité qui se dessine derrière la continuation du processus de mise en place du collectif ne va pas s'évaporer avec ces attaques

La majorité qui se dessine derrière la continuation du processus de mise en place du collectif ne va pas s'évaporer avec ces attaques depuis quelques jours qui caractérise, la minorité qu’il représente sur les 44 membres du panel.

Pour poursuivre,  Thiam affirme que Ben n'a eu aucun résultat de ses actions ?
Permettons à Ben de s'exprimer dessus, il respecte assez le cadre pour ne pas s'épancher sur les questions liées à sa personne. Ben reste un être comme tout autre avec ses défauts certes, reconnaissons quand même s’il nous reste un peu de mémoire qu’il a été présent et surtout actifs sur tous les fronts, il nous a beaucoup apporté par son travail, son investissement. Nous avons tous nos défauts donc il est temps d’aller au-delà de sa petite personne. Seuls la compétence et le savoir-faire doivent être notre guide dans la mise en place du collectif.

A (re)lire également sur Afrique Connection: Du rififi dans le collectif des citoyens sénégalais de France pour la défense et la sauvegarde des ressources naturelles: Ibrahima Thiam dénonce une initiative taillée pour Benjelloun

Pour rappel des actions de Ben, en ma connaissance, pour en avoir discuté plusieurs fois et travaillé avec lui (franchement il m’a beaucoup appris) :
- Son combat de toujours, la reconnaissance de la société civile en tant qu'acteur politique. Le FONDEMENT de sa démarche politique, la 3ème voie, depuis des décennies.
-Il a été pressenti dans les gouvernements de Wade et Macky, bien évidemment il a refusé.
-Son expertise n’est plus à démontrer sur les questions des conditions de vie de la diaspora, sa base revendicative, son organisation. Il a participé, dans ce cadre, à la mise en place de la plateforme des accords, lors des dernières négociations, entre la France et Sénégal.
Ce qui est paradoxal Thiam a été son soutien aux dernières élections législatives de juillet 2017, le présentant comme le candidat incontournable de la société civile au sein de la coalition avec l'opposition. Et nous avions tous vu son implication et la façon dont il a mené campagne ....
Ben est clivant avec qui ?   Avec des représentants de partis  qui n'ont pas encore compris que le combat que nous menons au sein du collectif est avant tout Citoyen. 
Arrêtons avec cette fâcheuse manie des partis politiques, d’écarter le citoyen civil dès lors qu’il y a des enjeux à l’horizon. Le débat sur lequel Thiam veut nous mener, nous mène dans une impasse. 
  Un travail est en train de se faire pour mettre en place l'assemblée générale constitutive le samedi 27 juillet par la grâce de Dieu.  Les membres fondateurs vont soutenir ceux qui ont la volonté de travailler pour ce collectif centré sur la défense et la sauvegarde de nos ressources et Ben est de ceux-là au travers de ce qu'il nous a montré durant tout le processus de mise place.
  Pour être fort et crédible face à la majorité présidentielle jusque-là indestructible nous devons arrêter nos guéguerres en notre sein qui ne peuvent qu’être bénéfiques à l’adversaire. Unissons nos forces travaillons en bonne intelligence si nous tenons sincèrement à la délivrance du Sénégal
Vive le Sénégal, Vive le CCSFDSRN   Nous invitons tous les patriotes sans distinction à l’AGC le samedi 27 /07/2019 nous vous communiquerons plus de précisions ultérieurement (heure, lieu).

Lafleur Diop Awa Pélagie
Amazone d’Afrique

 

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV