Officiel: Après leur démission de BGG, Ibrahima Thiam et cie se tournent vers « Un autre avenir »

Afrique Connection | 25 / 09 / 2017 à 03:40

thiam.jpg

De gauche à droite : Ibrahima Wade, Ibrahima Thiam et Fatoumata Chérif Dia, respectivement Secrétaire général, président et vice-présidente du nouveau mouvement, « Un autre avenir », que viennent de lancer les démissionnaires de Bokk-Gis-Gis (BGG)

Ces dernières semaines, les coordonnateurs des fédérations de France et du Bénelux, Ibrahima Thiam et Ibrahima Wade, ont chacun de son côté démissionné avec fracas du parti sénégalais Bokk Gis Gis (BGG) fondé par l'ancien Président du sénat et et ancien maire de Dakar, Pape Diop. Ils seront suivis par Fatoumata Chérif Dia, ancienne candidate à la députation, puis de plusieurs autres responsables et de militants. S'ils se murmuraient dans les cercles sénégalais de Paris et de Bruxelles que ces "inséparables" tramaient quelque chose, aujourd'hui c'est officiel: ils ont lancé leur mouvement dénommé « Un autre avenir », annoncent-ils dans un communiqué envoyé à Afrique Connection.

 

Voici le communiqué d’  « UN AUTRE AVENIR » signé par son président Ibrahima Thiam

« Voici déjà plusieurs jours que la presse sénégalaise s’est faite l’écho de certaines démissions au sein de la diaspora sénégalaise de Bokk Gis Gis. Nous avons, les uns et les autres fait valoir des désaccords profonds sur la stratégie suivie par son leader Pape Diop, celle-ci étant selon nous vouée à l’échec car n’étant pas en mesure d’offrir une alternative crédible au pouvoir en place au Sénégal.

Constatant à regret que nous n’étions pas entendus, et encore moins écoutés, nous n’avons pas eu d’autre alternative que de démissionner. Nous souhaitons en ce qui nous concerne offrir un nouveau souffle à notre pays en nous appuyant sur un projet lié au renouvellement des idées et des hommes et en modernisant les méthodes de gouvernance. Au cours des semaines qui viennent nous allons contribuer au débat public, mobiliser la jeunesse et présenter à nos compatriotes de nouvelles perspectives d’avenir.

Notre objectif est en effet de favoriser l’innovation, libérer les énergies et la créativité. C’est le message dont quelques-uns d’entre nous étions porteurs voici quelques jours à Bruxelles lors de notre rencontre au siège du parlement fédéral de Belgique avec le député Jean-Jacques Flahaux du Mouvement Réformateur (MR) affilié à l’Internationale libérale. A l’issue d’un entretien qui nous a permis de faire un large tour d’horizon politique nous avons confirmé à notre interlocuteur la création d’un nouveau mouvement politique : UN AUTRE AVENIR, dont le nom en dit long sur notre volonté de réformes pour le Sénégal.

J’en assure la présidence tandis que Fatoumata Chérif Dia en est la vice-présidente, Ibrahima Wade le Secrétaire général et qu’une dizaine de personnes constitue le comité directeur. Nous avons tenu à préciser à notre interlocuteur que notre mouvement, qui se situe au-delà de toute idéologie partisane, entendait rassembler le plus grand nombre de Sénégalais à qui nous voulons redonner espoir et être une force de proposition au nom des valeurs humanistes et démocratiques qui sont les nôtres afin de faire du Sénégal un exemple en matière de développement à l’orée du 21ème siècle.

Une présentation officielle du mouvement UN AUTRE AVENIR ainsi que de notre site Internet sera faiteen présence de plusieurs membres du comité directeur dans les prochains jours à l’occasion d’une conférence de presse à laquelle les médias seront conviés ».

AA3.jpg

 

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV