La BAD octroie 147 milliards FCFA à l’Union du fleuve Mano pour faciliter le transport

Afrique Connection | 25 / 12 / 2014 à 11:43

Daniel Kablan Duncan.jpg

Lundi 08 septembre 2014. Abidjan. Daniel Kablan Duncan assiste à la première réunion du Conseil d'Administration de la Banque Africaine de Développement (BAD), marquant le retour de l'institution en Côte d'ivoire.

La Banque africaine de développement (BAD) a octroyé plus de 147 milliards FCFA (environ 294 millions USD) à l'Union du Fleuve Mano (UFM) afin d'aménager les routes et faciliter le transport.

Ce prêt concerne la Côte d'Ivoire (70 milliards Fcfa), la Guinée (21 milliards Fcfa) et le Liberia (56 milliards Fcfa) et est destiné à l'aménagement et au bitumage de plusieurs routes des pays membres de l'UFM.

"Toutes ces routes qui représentent 276,35 km sont encore en terre, d'à peine 6m de largeur, dotées d'ouvrages de franchissements en bois de fortune pour la plupart, et s'avèrent impraticables en certaines saisons", note la BAD, faisant état du souci d'intensifier l'intégration économique sous-régionale,

Selon la BAD, la zone du Fleuve Mano pourrait être confrontée à un problème crucial de mobilité dans les années à venir avec l' explosion démographique soutenue par le trafic dense, et vu le potentiel économique.

Pour anticiper sur ces difficultés qui se profilent à l'horizon, la BAD recommande d'aménager et de bitumer les routes et de mettre en place des postes frontaliers pour des contrôles conjoints.

Ce programme qui profitera aux transporteurs, aux usagers, mais aussi aux producteurs agricoles ainsi qu'aux 2,83 millions de personnes qui peuplent la région ciblée s'étendra de juin 2015 à juin 2019, à en croire les experts.

Créée en 1973, l'Union du fleuve Mano est le regroupement de quatre pays d'Afrique de l'Ouest à des fins de coopération et d'intégration régionale. Il s'agit de la Côte d'Ivoire, du Liberia, de la Sierra Leone et la Guinée.

Xinhua

Afrique Connection TV