Noël meurtrier à tripoli

Au moins trois personnes tuées dans une attaque contre le ministère libyen des affaires étrangères

Afrique Connection | 25 / 12 / 2018 à 07:59

Au moins trois personnes, dont un diplomate libyen, ont été tuées dans une attaque "terroriste" menée par trois assaillants contre le ministère des Affaires étrangères mardi à Tripoli.

 

Le bilan actuel s’élève à six morts (y compris les deux assaillants) et 21 blessés. Un nouvel attentat qui démontre la fragilité du climat sécuritaire en Libye.

Le ministre de l'Intérieur, Fathi Bach Agha, a reconnu que le "chaos sécuritaire" continuait de faire de son pays un "terrain fertile" pour le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

C’est d’ailleurs vers cette organisation que sont tournés les regards. Les autorités libyennes se plaignent de ne pas avoir les ressources pour faire face à l’EI.

Tahar Siala le ministre des Affaires étrangères a "renouvelé" l'appel du gouvernement d'union nationale (GNA) à une levée partielle de l'embargo sur les armes imposé par l'ONU à son pays depuis 2011.

"La stabilité ne peut pas être rétablie (...) sans une levée partielle de l'embargo pour assurer la sécurité et combattre le terrorisme", a-t-il dit.

Tôt ce matin à Tripoli, une "voiture piégée" a tout d'abord explosé à proximité du bâtiment du ministère des affaires étrangères, amenant des forces de sécurité à se rendre sur le site, a indiqué Tarak al-Dawass, porte-parole des forces spéciales.

Un kamikaze est alors entré dans le bâtiment où il s’est fait exploser au 2ème étage. Un deuxième assaillant est mort dans l’enceinte du ministère après l’explosion d’une valise qu’il portait.

Le troisième, qui n'était pas armé et "ne portait qu'un gilet pare-balles", a été tué par les forces de sécurité à l'extérieur précise Tarak al-Dawass. 

Bbc

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV