pétrole sénégalais

En Casamance, "évitons de précipiter des initiatives susceptibles d'ouvrir de nouveaux fronts"

Afrique Connection | 26 / 01 / 2020 à 04:24

Opinion.

Casamance: La paix d'abord, le reste après !

Le gouvernement de Macky Sall vient encore une fois de commettre une erreur grave en octroyant une licence d'exploration du pétrole au promoteur chinois CNOOS pour une prospection pétrolière et gazière au large des côtes de la Casamance au niveau du Cap Roxo jouxtant la frontière Bissau Guinéenne et ce, dans un contexte d'incertitudes sécuritaires tant au niveau de la Guinée Bissau qu'au niveau de la Casamance. Le promoteur chinois va ainsi entreprendre des activités de forage dans le bloc AGC profond après l'audience publique qui a eu lieu ces derniers jours.

Pour une meilleure sécurisation des investissements, la meilleure option serait de pacifier cet espace, de mener une bonne politique de sensibilisation afin d'avoir l'adhésion des populations potentiellement impactées par ce projet.

Autrement nous craignons que cette exploration  ravive une tension déjà perceptible en Guinée Bissau (incertitudes après l'élection présidentielle) mais aussi en Casamance où le MFDC a son mot à dire. L’exploitation des ressources naturelles est un facteur aggravant de conflits.

D'où la nécessité de faire preuve de réalisme. Evitons de précipiter des initiatives susceptibles d'ouvrir  de nouveaux fronts(les évènements de Boffa sont encore frais dans nos mémoires)

Abdou Sané

Ancien député

Conseiller Départemental de Ziguinchor

Président de la Commission Environnement, Aménagement du territoire, des domaines  de l’urbanisme et de l'habitat

 

Email: abdousanegnanthio@gmail.com

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV