Belgique: 10 000 personnes exigent une politique d'asile plus humaine

Afrique Connection | 26 / 02 / 2018 à 07:33

10 000 personnes selon la police ont manifesté dimanche à Bruxelles pour témoigner leur solidarité avec les migrants et réclamer au gouvernement belge une politique migratoire "plus humaine".

 

"Nous demandons uniquement plus d'humanité", a déclaré l'un des organisateurs Mehdi Kassou, cité par l'agence Belga.

Mehdi Kassou est le porte-parole de la "Plateforme citoyenne pour l'accueil des réfugiés", qui organise depuis des mois l'hébergement en Belgique par des milliers citoyens volontaires d'exilés non candidats à l'asile ou sans solution de logement.

Ce collectif compte parmi la douzaine d'associations et d'ONG ayant appelé à défiler, avec entre autres la Ligue des droits de l'Homme (LDH) ou Médecins du Monde Belgique.

Un projet de loi sur les visites domiciliaires

Dans le viseur des manifestants figure un projet de loi à l'étude au Parlement visant à permettre à un juge d'ordonner, en dernier recours, une visite du domicile d'un particulier afin d'interpeller un migrant faisant l'objet d'un ordre d'expulsion.

Ce texte, porté notamment par le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA), a suscité des réactions indignées jusqu'au sein même de la majorité conduite par le Premier ministre Charles Michel, un libéral francophone.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, issu du même parti que le Premier ministre, a laissé entendre ce week-end que le projet de loi devrait être amendé avant d'être débattu en séance plénière par les députés.

La manifestation a eu lieu dans le quartier de la gare du Nord et du parc Maximilien, principal point de convergence à Bruxelles de centaines de migrants -- en bonne partie soudanais et érythréens -- en transit vers le Royaume-Uni. BBC

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV