Il lâche aissata Tall sall et renoue avec Ousmane Tanor Dieng

BIRAHIM CAMARA : « Je retourne au PS, mais je ne participerai à aucun complot (…) je ne serai jamais le bras armé de quiconque »

Afrique Connection | 27 / 09 / 2018 à 07:54

Au mois de juin dernier, en marge du Forum des diasporas africaines à Paris, il s'était affiché au côté du patron du Parti socialiste sénégalais, Ousmane Tanor DIENG. C'était la surprise de l'année, dans le landerneau politique sénégalais en France. Car Birahim CAMARA s'était surtout distingué ces dernières années comme étant l'un des plus grands pourfendeurs de l'actuel président du HCCT. Mieux, il avait fini par le vomir officiellement pour cheminer avec Aissata TALL SALL qui l'investira l'année dernière sur sa liste pour les Législatives dans le département ENCO (Europe du nord, du centre et de l'ouest). Comme Aissata TALL SALL, Khalifa SALL et des dizaines d'autres responsables socialistes au pays et dans la diaspora, Birahim CAMARA sera d'ailleurs exclu du PS au début de cette année. Mais tout ça est désormais rangé dans les oubliettes du passé. Car l'homme de Dembancané vient d'officialiser son retour au Ps, renouant ainsi avec son chef Ousmane Tanor Dieng, à travers cette déclaration reçue à Afrique Connection. Qu'a t-il négocié pour rentrer au bercail? Mystère et boule de gomme! Toutefois, il semble garder sa liberté de ton, son franc parler qui le caractérise, et assure qu'il continuera à refuser toute "complaisance et toute compromission".

 

VOICI LA DECLARATION DE BIRAHIM CAMARA

Par fidélité à feu Léopold Sédar Senghor , à mes convictions profondes et à mon serment partout et en toute circonstance  réitéré et conscient des conséquences directes et indirectes de mes responsabilités, je déclare avec solennité ma détermination  à participer  démocratiquement  à la modernisation de l'organisation et du fonctionnement du parti socialiste sénégalais.

Oui il y'a une absolue nécessité à reformer certaines dispositions des statuts et du règlement intérieur du parti socialiste pour plus de démocratie dans chacune de ses instances dont certaines sont devenues obsolètes.

Oui il s'agit de rendre le parti aux militants pour les responsabiliser et les impliquer avant toute prise de décision majeure.

Je ne ménagerai à cet effet aucun effort ni ne comptabiliserai aucune peine et m'appuierai sur l'identité, l'idéal, les principes et les valeurs de justice, de travail, d'humanisme et de solidarité fondés par le strict respect des textes fondamentaux du parti socialiste : statuts, règlement intérieur et charte de militant pour lesquels je n'ai cessé de me battre au vu et au su  des sénégalais de l'intérieur comme de l'extérieur depuis trente ans.

Je consacrerai toutes mes énergies intellectuelles et morales à la recherche de solutions durables aux crises  que connaît  le parti socialiste.

A lire également: La réaction de Birahim Camara après son exclusion du Parti socialiste

Ma conscience restera l'unique tribunal devant lequel je comparaîtrai en homme libre comme ce fut le cas lors du référendum qui a fait de la diaspora une circonscription électorale attendue depuis  1986.

J'ai applaudi des deux mains la révision de la convention franco-sénégalaise de 1974 portant sur les droits sociaux ( allocations familiales ,  retraites et pensions de réversion et de retraite de nos compatriotes  de France  ) par constance et reconnaissance. 

Cependant je refuserai jusqu'à mon dernier souffle toute  forme de complaisance et toute compromission dans ma quête de la vérité quotidienne

Cette revendication  aujourd'hui satisfaite , était antérieure aux présidences de Abdou Diouf et de Maître Abdoulaye Wade .

Mais il faut aller plus loin dans la défense et l'exportation des droits de nos compatriotes retraités ayant fixé leur résidence au Sénégal.

Ainsi  sans pression aucune, j'ai décidé de reprendre mes activités militantes  au sein du parti socialiste pour lequel j'entends œuvrer pour son unité , sa cohésion et ses retrouvailles  mises à rude épreuve depuis quelques années.

Certes la philosophie et l'humanisme socialistes  sont chahutés un peu partout dans le monde par les extrêmes et les centres.La situation du parti socialiste français illustre le recul des valeurs de gauche en Espagne, au Portugal,en Italie et dans les pays scandinaves.

En Amérique latine, les socialistes sont de moins en moins au pouvoir et nous ne sommes pas de la fête  dans les pays  de notre sous- région.

Les amitiés politiques et les affinités philosophiques ne dévieront pas mon engagement à réaffirmer sans faiblesse ni tremblement ma ferme volonté de participer à la reconquête , à l'exercice et à la conservation du pouvoir qui demeurent l'ultime raison d'être du parti socialiste sénégalais.

Cependant, je refuserai jusqu'à mon dernier souffle toute  forme de  complaisance et toute compromission dans ma quête de la vérité quotidienne comme l'exigent les Saintes Écritures et l'éducation que les plus  grands hommes de Dembancané m'ont prodiguée.

Je ne participerai à aucun complot ni  contre les concurrents politiques ni contre un camarade socialiste mais je serai sans retenue contre tout intérêt crypto personnel.

L'ère des thaumaturges est bien révolue et l'homme providentiel n'est sous aucun ciel

L'ère des thaumaturges est bien révolue et l'homme providentiel n'est sous aucun ciel.

Je ne serai jamais, pour des raisons d'honneur, de dignité  et d'élégance, le bras armé de quiconque qui ourdirait une quelconque  entreprise malsaine contre l'expression démocratique à 'intérieur du parti socialiste.

Les temps sont aux grands ensembles géographiques , économiques et politiques .

A lire également: BRAHIM CAMARA: «SI JE SUIS ÉLU DÉPUTÉ DE LA DIASPORA...»

 

C'est pourquoi , sans renoncer aux valeurs sus énoncées (l'identité et  idéaux socialistes) ;Je resterai attentif à toute pensée, à toute idée  et à tout compatriote soucieux des intérêts supérieurs du Sénégal et des sénégalais. COALITION  ou ALLIANCE importe peu pourvu qu'elle soit transparente dans son esprit , sa pratique et ses objectifs .

 

Je ne crois plus à l'herméticité des frontières idéologiques ou philosophiques puisse que les destins singuliers ne prospèrent plus sur notre planète de plus en plus petite .

 

Depuis la chute du mur de Berlin  et la formation de gouvernements hétéroclites qualifiables dans un passé récent de contre nature nous assistons à la naissance du socialisme libéral et du libéralisme social comme nouvelles pensées politiques et économiques sur la quasi totalité de l'espace européen .

Nous pouvons réussir ce pari pour sortir notre pays de ses difficultés économiques entre autres .

Birahim Camara 

Ancien Secrétaire Général de l'Amicale PS des travailleurs Sénégalais de France

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV