Pour son engagement humanitaire au profit des enfants démunis en Afrique

Le rappeur Emmanuel Jal primé par l’ONG Word Citizen Artists (Afrique Connection )

Afrique Connection | 27 / 12 / 2015 à 07:39

Avant de devenir star internationale de hip-hop, Emmanuel Jal fut enrôlé pendant cinq ans comme enfant-soldat par la rébellion dans le Sud-Soudan. Aujourd’hui, en marge de sa carrière, il ne ménage pas ses efforts pour venir en aide aux enfants dans les zones de combat. Un engagement humanitaire qui vient d’être primé par l’ONG Word Citizen Artists.

C’est l’histoire d’un homme qui revient de loin. Cette histoire est digne d’un film dramatique hollywoodien où l’acteur, tout au long de l’intrigue,  brave les aléas de la vie, en bave,  avant, en épilogue, de toucher au bonheur. Et,  pourtant, l’histoire d’Emmanuel Jal, aussi romanesque qu’elle puisse paraître, n’est pas un film. C’est une histoire vraie. 

Comme des milliers d’enfants soudanais, Emmanuel Jal fut en effet enrôlé par l’Armée de libération du peuple du Soudan. Il n’avait que sept ans. Contrairement à beaucoup de ses frères d’armes qui n’ont pas survécu, Emmanuel a eu de la chance. Après cinq ans au front, il va réussir à échapper des griffes des chefs rebelles grâce à une humanitaire britannique. Celle-ci réussira à évacuer l’adolescent de 13 ans vers le Kenya où il sera scolarisé.

L’enfant va alors se reconstruire petit à petit, réapprendre à vivire une vie normale, une vie digne. Sa réinsertion est plus qu'une réussite. Puique, quelques années plus tard, Emmanuel Jal deviendra une star planétaire du hip-hop.

Malgré son nouveau statut, il n’oublie pas d’où il vient. C’est pourquoi il a fondé une association humanitaire, Gua Africa ( Gua signifie paix en Nuer, une langue soudanaise) dont le but est d’aider par le biais de l’éducation les enfants affectés par la guerre en Afrique subsaharienne.

Parallèlement à sa carrière musicale, la star qui vit aujourd’hui au Canada ne ménage pas ses efforts pour offrir une chance à ces enfants qui lui rappellent son passé douloureux. Il met à profit son carnet d’adresse dans le monde du showbiz pour sensibiliser sur la cause des enfants démunis mais aussi pour véhiculer un message de paix.

C’est cet engagement humanitaire du chanteur qui est aujourd’hui primé par l’ONG Word Citizen Artists, créée à Paris en 2014 et qui est déjà créditée de plus de 100 000 fans sur les réseaux sociaux. «C’est une reconnaissance pour ses actions humanitaires à travers l'art, la musique et l'éducation », justifie à Afrique Connection Valérie Won Lee, présidente-fondatrice de l’organisation. Qui ajoute que le but de son association est « d’éveiller les consciences  à travers l’art et la culture ».

Emmanuel Jal succède ainsi au chanteur haïtien Bélo, prix découverte RFI 2006.

Avec  son prix Word Citizen Artists, l’ancien enfant-soldat devient partenaire  de fait de l’ONG. Il bénéficie à ce titre d’une série de  5 épisodes diffusée sur la chaîne de l’ONG. La série met notamment un focus sur les actions humanitaires de l’artiste en faveur  des enfants affectés par la guerre.

Thierno DIALLO

 

 

 

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV