Obiang Nguema :"je n'accepterai pas une demande d'extradition de Yaya Jammeh"

Afrique Connection | 28 / 01 / 2018 à 12:29

La Guinée équatoriale n'extradera pas l'ancien président gambien Yahya Jammeh, c'est ce qu'a affirmé vendredi, le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema.

M. Obiang Nguema s'exprimait vendredi soir à la télévision nationale, à l'issue d'une visite de quelques heures à Malabo du président en exercice de l'UA, le président guinéen Alpha Condé.

"Je crois que la position de protéger les anciens chefs d'Etat est une position correcte. Et précisément je félicite Alpha Condé qui m'a suggéré qu'il n'accepterait aucune demande d'extradition de Yahya Jammeh. Moi non plus je ne l'accepterai pas", a expliqué le président Obiang Nguema.

En exil à Malabo depuis janvier 2017

"Nous sommes complétement d'accord qu'il faut protéger Yahya Jammeh, il faut le respecter comme ancien chef d'Etat d'Afrique. Car c'est une garantie pour que les autres chefs d'Etat qui doivent quitter le pouvoir n'aient pas peur des harcèlements qu'ils pourraient subir après", a-t-il affirmé.

Cette déclaration a provoqué de la colère à Banjul où les victimes de la féroce répression exercée par le régime de Jammeh mettent en place une procédure judiciaire contre lui.

En janvier 2017, le président gambien Yahya Jammeh avait été contraint de partir en exil après plus de 22 ans à la tête de ce pays anglophone d'Afrique de l'Ouest et après avoir contesté pendant six semaines sa défaite à l'élection présidentielle de décembre 2016 face à Adama Barrow. BBC

 

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV