Nécrologie

En Algérie, mort du président du Conseil constitutionnel, poste clé pour la présidentielle

Afrique Connection | 28 / 01 / 2019 à 04:15

Le président du Conseil constitutionnel algérien, Mourad Medelci, 76 ans, est décédé, lundi 28 janvier, à son domicile à Alger.

 

Une disparition qui intervient à moins de trois mois de l’élection présidentielle du 18 avril, dont il était censé valider les candidatures et annoncer les résultats définitifs. Proche du président Abdelaziz Bouteflika, ce natif de Tlemcen, dans l’ouest de l’Algérie, a occupé de nombreux postes ministériels, dont ceux des finances et des affaires étrangères, avant d’être désigné en septembre 2013 à la tête du Conseil constitutionnel pour un mandat de huit ans. Avec Le Monde 

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV