présidentielle sénégalaise de 2019

« Les résultats publiés par les Commissions départementales doivent être recoupés et vérifiés », alerte Seybani Sougou

Afrique Connection | 28 / 02 / 2019 à 09:07

TOUCHE PAS A MON VOTE !

Dans son édition de ce mercredi 27 février 2019, le journal l’Observateur a inséré une note de la rédaction précisant que des erreurs matérielles se sont malencontreusement glissées, dans le tableau publié le mardi 26 février 2019, intitulé « Résultats publiés par les Commissions départementales ». L’Observateur précise que des erreurs matérielles ont affecté les totaux dans certaines lignes et colonnes du tableau, et porté atteinte à la qualité et à la précision de l’information. Cette mise au point de l’Observateur (les incohérences relevées portaient sur 750 000 votes flottants) prouve au moins une chose : le taux de 58 ou 60% affecté à Macky SALL n’est pas fiable. Il ne suffit pas de marteler un mensonge pour qu’il se transforme en vérité.


A la veille de la publication des résultats provisoires du scrutin présidentiel du 24 février 2019 par la Commission nationale de recensement des votes, il convient de faire preuve d’une extrême vigilance, de réaliser une analyse approfondie des données collectées et de procéder à un recoupement minutieux, pour aboutir à des chiffres fiables et incontestables. Les commissions départementales n’échappent pas à cet exercice de contrôle. Il est primordial de vérifier un à un que tous les résultats publiés par les commissions départementales dans chaque département, correspondent exactement aux données figurant dans les PV originels, signés par les représentants de chaque candidat.

Ce serait faire preuve d’une grande naïveté que de prendre pour argent comptant, tous les résultats publiés par les commissions départementales, sans procéder aux vérifications et recoupements, pour s’assurer de leur fiabilité. Il faudra s’assurer si dans chaque département, les commissions départementales ont effectué leur mission de compilation des données et de transcription des PV, de manière sérieuse et impartiale. Après les erreurs substantielles relevées dans les résultats publiés par l’Observateur, qui peut nous garantir que les résultats publiés par les Commissions départementales est exempt de toute erreur ? Au regard de la volonté du candidat Macky SALL, d’éviter vaille que vaille le second tour, il ne faut en aucun cas écarter le risque de manipulation des données compilées par les Commissions départementales.

L’élection présidentielle est un moment extrêmement sérieux dans la vie d’une nation, où les citoyens choisissent celui qui doit tenir les rênes du pays, pendant 5 ans. Le suffrage des sénégalais ne doit en aucun cas être altéré ou confisqué. On ne joue pas avec le vote des citoyens. La conférence de presse initiée par le Juge d’appel Demba KANDJI, ne doit pas être une démarche à double détente : convier dans un 1er temps les journalistes à une opération de soi-disant transparence, avant de proclamer, dans un second temps des résultats provisoires qui ne sont pas conformes au vote des sénégalais. Dire que Macky SALL représente aujourd’hui 58% à 60% relève d’une hérésie, d’une manipulation des chiffres et d’un mensonge grossier.

Il faut le marteler : si les données sont fiables et consolidées, le second tour est acté.
TOUCHE PAS A MON VOTE !
Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV