réélection de Macky Sall

A Paris, les Sénégalais entre joie et colère

Afrique Connection | 28 / 02 / 2019 à 08:06

Selon le consul général du Sénégal à Paris, Amadou Diallo, Macky Sall est arrivé en tête des voix de la diaspora de France avec près de 49 % des suffrages.

Il est suivi d'Ousmane Sonko, qui a obtenu près de 40 %. Idrissa Seck arrive en troisième position avec près de 10 %.

"C'est une excellente nouvelle ! Il a fait une excellente campagne. Politiquement, je pense que le président peut se satisfaire d'une réélection au premier tour, ce qui le met dans une situation politique confortable pour pouvoir mener ses réformes", réagit Doro Sy, un partisan de Macky Sall et cadre de la compagnie d'électricité française EDF.

Dans un foyer de travailleurs africains situé dans le 11e arrondissement de Paris, de nombreux Sénégalais suivent les éditions spéciales proposées par des chaînes de télévision locales.

Idrissa Diop, l'un d'eux, vit en France depuis une dizaine d'années et travaille comme interprète.

M. Diop, en colère, souhaitait un deuxième tour entre Macky Sall et Idrissa Seck. "Je suis déçu. C'est inadmissible que Macky Sall puisse passer au premier tour. Je voulais le deuxième tour, c'est quelque chose qui était normal, dans la logique des choses. Le deuxième tour devait avoir lieu, c'était irrévocable. Maintenant, ils ont confisqué le vote des Sénégalais, on ne sait pas quoi dire", dénonce le ressortissant sénégalais.

Selon Ousmane Niangane, qui vit en France depuis quinze ans et travaille dans la restauration, l'élection a permis la révélation d'Ousmane Sonko. "C'est la première fois que je suis la politique, grâce à Ousmane Sonko. (…) Je le croie. Ousmane Sonko, ce sont les jeunes qui l'aiment, c'est pour cela que je voulais qu'il soit élu", commente M. Niangane. Avec bbc

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV