Unesco

À la Délégation du Sénégal à l'Unesco, cette innovation de l'Ambassadeur Souleymane Jules Diop saluée par les fonctionnaires et diplomates

Afrique Connection | 31 / 01 / 2020 à 12:22

À l'Unesco, les nombreux fonctionnaires évoluant dans les organes du secrétariat et ceux de la Délégation n'ont quasiment pas de relations. Certains ne se connaissent même pas. C'est cet impair que veut corriger l'actuel Ambassadeur de la Délégation permanente du Sénégal, en poste depuis octobre dernier. Souleymane Jules Diop a lancé officiellement, jeudi, un cadre qui permet les uns et les autres de se connaître davantage, de se soutenir, d'échanger sur certains dossiers...Une initiative qui tombe à son heure, d'après les fonctiooanires du secrétariat qui se sentent parfois délaissés.

C'est un concept inédit qu'a lancé l'Ambassadeur de la Délégation permanente du Sénégal à l'Unesco, ce jeudi en début-après midi. Il s'agit d'une plateforme dont le but est de rapprocher tous les fonctionnaires sénégalais servant dans cette maison mondiale de la Culture. 

En effet, du fait qu'ils n'évoluent pas dans les mêmes sphères (certains servent au secrétariat, d'autres à la Délégation permanente du Sénégal), ces derniers n'ont pratiquement pas de relations. La plupart ne se connaissent même pas. 

Cet impair a toujours impacté sur l'intégration et l'évoluation de certains fonctionnaires. L'idée principale est ainsi de raffermir les liens, "se soutenir". 
Dès sa nomination, en juin 2019, et bien avant-même son installation, Souleymane Jules Diop a ainsi identifié cet impair pour en faire un cheval de bataille.

"Réunir les Sénégalais du Secrétariat et de la Délégation a été mon voeu le plus cher que j'ai exprimé dès mon arrivée à l'Unesco. Dès ma nomination, j'ai commecé à travailler depuis Dakar avec Monsieur Mouhamadou Sarr sur cette question. Cela correspond aussi avec les instructions du Président de la République", a expliqué l'ancien ministre face à un parterre d'invités sénégalais, notamment l'Ambassadeur Doudou Diène, et de pays  voisins et frères du Sénégal (Gambie, Mali, etc.).

"C'est quelque chose qui manquait un peu au sein du secrétairat" (Lamine Ndiaye)

"Nous avons constaté une sorte de détachement des cadres de notre diaspora par rapport aux questions du pays. Le Président de la République m'a demandé de prendre contact avec les Sénégalais de l'Unesco, les cadres de la diaspora, mais de faire de la question de l'évolution des cadres et de leur bien-être à l'Unesco une de mes principales préoccupations", a précisé Souleymane Jules Diop.
Ce type de rencontre sera inscrit dans son agenda  deux fois dans l'année, renseigne l'Ambassadeur. Qui, avec ses équipes, peaufine également l'idée de fêter chaque année, (le 4 avril ou un autre jour) l'indépendance du Sénégal. A l'image de ce que fait déjà l'Ambassade du Sénégal à Paris.

A lire également sur Afrique Connection: Ambassadeur Souleymane Jules Diop: "Les fonctionnaires sénégalais de l'Unesco sont négativement discriminés"

Peu avant son discours, l'intiative de Souleymane Jules Diop avait été vivement saluée par les invités qui ont pris la parole.

"C'est quelque chose qu'il a décidé avant même de présenter ses lettres de créances. ça montre sa volonté de mettre les Sénégalais du secrétariat au coeur de son action et cela nous rassure. C'est quelque chose qui manquait un peu au sein du secrétairat. Cela permet de faire connainssance avec les Sénégalais de la Délégation, nouer des relations de travail", se réjouit Lamine Ndiaye, un fonctionnaire au sein du secrétariat.

"Je suis en poste depuis 7 ans, c'est la première fois que je suis invité à une telle cérémonie", appuie le Consul Général du Sénégal à Paris, Amadou Diallo.

"Les fonctionnaires sénégalais dans cette maison sont tous fragilisés" (Doudou Diène)

Pour l'Ambassadeur Doudou Diène aussi, cette innovation tombe à son heure.
"L'initiative que vous avez prise de les regrouper et associer à la Délégation est très importante. Mais il va falloir que cette initiative soit suivie d'une grande attention  à la situation des Sénégalais en général individuellemnt et collectivement, au-delà de la vision culturelle que vous allez apporter", a lancé Doudou Diène, s'adressant à Souleymane Jules Diop.

A lire également sur Afrique Connection: A Paris et à Lyon, le tour de com' des émissaires du PUDC de Souleymane Jules DIOP

Pour ce dernier, cette intiative est surtout salutaire parce que "les fonctionnaires sénégalais dans cette maison sont tous fragilisés. Chaque fonctionnaire peut veut raconter  son histoire personelle, chaque cas est une montagne et chaque est à la fois une souffrance individuelle, mais également un combat comme les Sénégalais savent le faire. Ils ont fait face et ils continuent de faire face."

Alors qu'il n'a pris fonction qu'en octobre, Souleymane Jules Diop a déjà commencé à marquer de toute son empreinte son passage à l'Unesco.

En effet, deux semaines seulement après son installation, le Sénégal réussissait un premier succès diplomatique, fin octobre, en renforçant sa présence au conseil exécutif de l'Unesco. De plus, le Sénégal est présent dans six organes. Il a également été à la vice-présidence du comité de lutte contre le dopage. 

Thierno DIALLO

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV