Un Collectif de défense mort- né?

Afrique Connection | 31 / 08 / 2017 à 06:40

Prompte à s'engouffrer dans toutes brèches médiatiques, de faire dans la récupération, l'opposition sénégalaise a trouvé en l'affaire Assane Diouf une belle tribune pour se refaire une santé après la débâcle des Législatives du mois dernier. Après des soutiens individuels sur les réseaux sociaux , des éléments de l'opposition et de la société civile sénégalaise à Paris sont passés à la vitesse supérieure le week-end dernier en créant un Collectif de défense à Assane Diouf, cet insulteur Facebook basé aux États-Unis, qui s'en prenait particulièrement à Macky Sall. Depui, les choses se sont accélérées à une vitesse insoupçonnée. Après son arrestation, Assane Diouf, qui vivat en situation irrégulière sur le sol américain depuis 16 ans, a été expulsé vers son pays le 29 août. Et alors que tout le monde le voyait déjà croupir en détention préventive pour un bon bout de temps comme il est de "coutume " au Sénégal, il a finalement été libéré au bout d'une journée d'interrogatoire. À la surprise générale. C'est un scénario qui n'était sans doute pas prévu par ses soutiens dans la diaspora. C'est comme qui dirait on leur a retiré l'os de la bouche. À Paris, le collectif fraîchement créé a prévu de manifester ce jeudi après-midi. Maintenant que leur alibi est libre, le rendez-vous sera t-il maintenu? Quelle posture va désormais adopter les animateurs de ce collectif? Ce collectif est- il mort-né? Ses fondateurs plutôt redéfinir la mission de leur regroupement?

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV