Diendéré, la descente aux enfers!

Afrique Connection | 18 / 10 / 2015 à 08:56
Flop

La descente aux enfers continue pour le général Diendéré, le président le plus éphémère de l'histoire de l'Humanité. 

Après son coup d'Etat manqué de septembre, il était contraint de se rendre et appeler ses troupes du RSP à battre en retraite. Non seulement ce régiment qui à une certaine époque faisait la pluie et le beau temps à Ouaga sera dissoute dans la foulée, l'ancien bras droit de l'ex-président burkinabé Blaise Compaoré n'aura pas obtenu l'amnestie qu'avait proposée le président sénégalais, Macky Sall, au nom de la réconciliation nationale.

Pire, il a été inculpé le vendredi 16 octobre 2015 de crime contre l'humanité. Au total, il fait l'objet de 11 chefs d'accusation.

Epargné lors de la chute de Blaise Compaoré, dont il était un des plus proches collaborateurs, cet homme discret, mystérieux, à qui on prête une implication dans les rébellions au Liberia, en Sierra Leone et en Côte d’Ivoire, aurait pu continuer à vivre une vie dorée dans l'ombre. Mais sa soudaine boulimie du pouvoir absolue, sa tentative de passer enfin de l'ombre à la lumière, aura été fatal à cet ennemi juré du Premier ministre de transition, Isac Zida, qu'il avait fait séquestrer avec le président Kafando durant le putsh manqué.

Jadis puissant, discrètement sadique, à la fois craint et adulé, Gilbert Diendéré connaît aujourd'hui une fin sans gloire. A trop jouer avec le feu, on finit par se brûler.

Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV