Mengue MEYA'A: "la souveraineté du Gabon est désormais déportée au Maroc"

Afrique Connection | 05 / 12 / 2018 à 06:55

Avec La construction du mensonge d'Etat, la souveraineté du Gabon est désormais déportée au Maroc !.

Depuis le 24 octobre 2018, M. Bongo, président illégitime de la République gabonaise, a disparu des « écrans » radar, sans que nous n'ayons un communiqué de ses médecins officiels. En effet, dans les Etats normaux, un communiqué médical aurait été établi sur son état médical et sur les conséquences de son état sur sa capacité à présider le Gabon;

Telle Marie Antoinette en son royaume avant 1789 ,Mme Bongo a envoyé des" cartes postales" insultant l'intelligence des gabonais-es qui eux, vivent dans une République imparfaitement démocratique, sans régente.

Mme Bongo qui n'est ni élue des Gabonais ni représentante d'une quelconque institution, devrait réserver ses prises de parole à sa famille, plutôt que de participer comme actrice de la construction d'un mensonge d'ETAT, où le ridicule le dispute à l'infâme.

Les nouvelles de la santé de son époux ne concernent que sa famille.La seule chose dont ont besoin les gabonais et gabonaises est le bilan médical officiel et scientifique de médecins assermentés .

Comme tout se passe en famille au Gabon, la belle mère de M Bongo, Présidente de la Cour constitutionnelle depuis 25 ans, s’est empressée de réécrire un des articles de la constitution de façon à ne pas déclarer la vacance du pouvoir de son fils. La constatation de la vacance aurait dû en principe émaner du Premier ministre et du Gouvernement.

Ainsi, depuis plus d’un mois, les membres du régime organisent la gestion du pouvoir en faisant comme si tout se passait normalement.

Un publi-reportage commandé par le régime est même en cours de diffusion sur Jeune Afrique, visant à faire passer Mme Mbourantsuo, Présidente de la Cour Constitutionnelle, pour une victime, alors même qu’elle est la principale instigatrice de la confiscation du pouvoir au profit d’un seul clan auquel elle appartient..

Sa démission n’est même plus à discuter désormais. Elle doit quitter ses fonctions en ayant violé de manière éhontée la constitution gabonaise, qu’elle était censée protéger.

Elle a l'outrecuidance de se dire victime en tant que femme: Faux ! Les femmes gabonaises nommées sur des hauts postes, ont souvent choisi la "politique libidinale" pour être promues. C'est son cas. Ainsi ,elles sont souvent instrumentalisées pour conforter le pouvoir des hommes.

Mme la belle mère de M Bongo,n'est donc pas victime de sexisme ,elle assure le dispositif de captation des institutions gabonaises, pour les mettre au service de son clan.

Si Mme Mbourantsuo veut sortir de cette impasse pour prendre celui de son émancipation en tant que femme libre ,qu'elle démissionne de ses fonctions et parte avec tout son clan du Gabon où personne ne les retient!

Au-delà de la Cour constitutionnelle, la comédie doit cesser sur le cas de M. Bongo.
On nous l'a montré de profil, sur une caméra fixe en compagnie du roi du Maroc pour tout diagnostic médical Par qui ces images ont-elles été tournées, et quand ?
Les journalistes de RFI qui assurent le service après vente du mensonge d'Etat, ont ils interrogé le "convalescent"? Ou rencontré ses médecins ? Il est temps d'être respectueux du peuple gabonais en traitant l'information de ce pays comme s'il s'agissait de n'importe quel pays dans le monde. On apprend d'ailleurs que les images proviennent du régime marocain.

Après la question de la vacance du pouvoir et l'urgence de voir la belle mère de M Bongo démissionner, se pose désormais la question de la souveraineté du Gabon: 
Ce pays va t-il être géré depuis le Maroc, voire par la monarchie marocaine, très attentionnée à rappeler la tutelle qu'elle exerce sur le régime .Qui leur a dit qu'un peuple souverain d'une République laïque accepterait d'être sous la tutelle d'une monarchie islamique? Il s'agirait pour le clan Bongo et de son chef d'une situation de haute trahison. Le Gabon est un pays peuplé d'animistes ou de chrétiens. Seule la famille Bongo a choisi d'être musulmane pour des raisons d'opportunistes, et leur choix ne concerne pas la population.

Il est donc urgent que la vacance du pouvoir soit déclarée par le Premier ministre, et son Gouvernement, au vu du bulletin médical déclarant M. Bongo inapte aux fonctions dans lesquelles il s’est auto proclamé dans un coup d’État électoral en septembre 2016.

Il est temps qu'Ubu roi et son clan cessent d'abîmer le Gabon ! Qu'ils choisissent de vivre en Arabie Saoudite ou au Maroc pendant qu'il est encore temps .

Les Gabonais et le Gabon valent mieux que leur soap Opéra! Qu'il vienne le temps de sortir de ce temps des royaumes qui n'en sont pas ! Qu'il vienne le temps de la seconde République loin des royaumes!

Mengue M'Eyaà

Porte parole de Jean Ping (élections présidentielles 2016)
Présidente du Mouvement Civique du Gabon
Présidente du Mouvement Civique des Femmes.

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr

Email: mcfemmes@orange.fr
Email: mouvementciviquedugabon2009@gmail.com
Twitter: @MengueMEyaa

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV