Depuis Paris, quatre jeunes sénégalaises disent leur quatre vérités à Macky Sall

Afrique Connection | 12 / 10 / 2017 à 04:38

Elles s’appellent Nogaye, Fatou, Arame et Aïda. Elles sont jeunes. Elle se définissent comme « Sénégalaises et fières de l’être, même si avec toi (Macky Sall) la tâche devient ardue. » Trois d'entre elles habitent en région parisienne, l'autre en province. Ces jeunes femmes sont surtout ulcérées par l'emprisonnement d'hommes politiques (Karim Wade, Khalifa Sall, etc.) sous le régime de Macky Sall. Et par tant d'autres facteurs liés à sa gestion. Aujourd'hui, elles ont décidé de monter au créneau pour donner de la voix. Dans une tribune commune envoyée à Afrique Connection, elle apostrophent Macky Sall, le tutoient, raillent son « complexe d'infériorité », le placent face à ses propres contradictions, égrainent les dossiers judiciaires de son régime, taclent « ce président (qui) bat le record de prisonniers politiques depuis l'accession du pays à l'indépendance" ; bref crachent leur venin.

 

Voici la tribune de Nogaye, Fatou, Arame et Aïda envoyée à Afrique Connection

Le Sénégal est parmi les 25 pays les plus pauvres de la planète selon un rapport du FMI. Un classement peu surprenant, car dans ce pays l'industrie et le tourisme sont à l'arrêt, l'éducation subit un traumatisme et la santé est complètement à l'agonie. Le président Macky Sall affirme que ce classement n'a aucun sens, encore une phrase qui prouve une absence totale d'empathie envers la population.

Au pouvoir depuis 2012 pour un quinquennat qui devient un septennat après un bricolage de la constitution, ce président bat le record de prisonniers politiques depuis l'accession du pays à l'indépendance. D'abord Karim Wade pour enrichissement illicite. Condamné à une peine de prison puis gracié dans l'unique but de le rendre inéligible en 2019. Il y' a eu d'autres prisonniers tel que Aida Diongue, Bamba Fall... Ensuite vient le cas de Khalifa Sall Maire de la capitale. Accusé de détournement de deniers publics et placé sous mandat de dépôt depuis mars 2017. Un mandat de dépôt qui a expiré en septembre. Depuis 7 mois donc, le député maire est retenu injustement en prison. Un dossier purement politique dont le juge en charge de l’affaire n'obéit qu'aux ordres du président. Un secret de polichinelle!

On ne vous appellera pas, ou plus, « Son excellence Monsieur Macky Sall Président de la République du Sénégal » car vous n'avez rien effectué d’excellent depuis 2012

Monsieur le Président, vous avez été victime d'une injustice et la population s'est érigée en barrière contre vos bourreaux pour combattre cette injustice. Monsieur le Président, n’oubliez pas ce pourquoi vous avez quitté le PDS. Le peuple sénégalais vous a soutenu quand il le fallait. Il a cru en vous et depuis votre élection vous devenez de jours en jours une source de déception. En accédant à la législature suprême, vous avez promis à ce peuple de combattre l’injustice sous toutes ses formes. Hélas aujourd’hui, cette promesse semble être rangée dans les tiroirs de l’oubli.

On ne vous appellera pas, ou plus, « Son excellence Monsieur Macky Sall Président de la République du Sénégal » car vous n'avez rien effectué d’excellent depuis 2012. On se permettra de te tutoyer comme le Sénégalais lambda. Celui dont tu es descendu de l'estime depuis que tu as décidé de brader les richesses de son pays et de les mettre à la disposition de l'occident. Macky Sall, d'où te vient ce complexe d'infériorité ? Pourtant tu ne dois rien à l'occident. Pourquoi ce larbinisme ? « On nous tue mais on ne nous déshonore pas ». N'es-tu pas le chef suprême des armées ? Ou la signification de cette phrase t’est inconnu ? Macky Sall, on t'a élu pour que tu sois le père de la nation, pas pour que tu la mettes sous tutelle de la France.

La dictature au Sénégal n’est plus rampante mais elle est réelle

Macky Sall on ne t'a pas élu pour que tu réduises notre démocratie au néant. La démocratie sénégalaise, jadis reconnue universellement est aujourd’hui remise en cause. Le peuple s’est assez battu et sacrifié pour l'acquérir. Cette phrase est sortie de ta bouche lors d'une conférence de presse à Kaffrine, pendant ce que tu as appelé des tournées économiques : « Amenez des gens d’où qu’ils viennent avec n’importe quel moyen. Nous allons réduire l’opposition à sa plus simple expression. Ça va continuer ». Tu ne te contentes plus d'éliminer toute opposition, tu veux nous empêcher, nous Sénégalais, de rire. Si tu n'as pas l'intelligence de l'auto dérision et du sens de l'humour, laisses- nous le nôtre. Nous avons envie de rire quand nous le désirons. Pourquoi veux-tu que nous rions des caricatures de Charlie Hebdo mais surtout pas d'une photo de toi sur WhatsApp ? La dictature au Sénégal n’est plus rampante mais elle est réelle.

Macky Sall, on t'a élu pour que tu sois le garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire donc pourquoi tant d’acharnement sur Khalifa Sall? Tous tes potentiels adversaires, tu les liquides politiquement. Karim a été extirpé du territoire sénégalais vers le Quatar après l’avoir accusé sans preuve. Khalifa Sall est maintenu injustement en prison pour des faits qui ont été montés de toutes pièces pour le décrédibiliser aux yeux du peuple. Actuellement, tu préfères séquestrer le maire de Dakar pour éviter un combat loyal aux élections présidentielles de 2019. Un plan qui peine à fonctionner car depuis sa cellule il continue de faire battre le cœur des Sénégalais. La population t’a envoyé un message fort lors des législatives en 2017. Il a été élu député et bénéficie d'une immunité  parlementaire que tu lui refuses toujours. Est-ce un délit de vouloir briguer le suffrage des Sénégalais? Est-ce que dans une mairie c'est le maire lui-même qui émet les factures, jusqu'à en émettre des fausses? N'as-tu pas entendu Pape Diop déclarant que les 30 millions de la caisse d'avance ne suffisent pas pour prendre en charge les sollicitations des populations au quotidien. Que lui a été aidé par les fonds politiques de l'Assemblée nationale dans sa gestion de la mairie de Dakar. Il a utilisé la caisse d'avance de la même façon que son successeur sans jamais avoir été inquiété.

Nous le peuple sénégalais, nous jeunesse sénégalaise, nous mènerons ce combat corps et âmes pour te bouter hors du palais avec tes faucons

Si tu ne veux pas demander à Pape Diop, demande à Mamadou Diop, Amadou Clédor Sall ou encore Lamine Diack tous anciens maires de la capitale. Ils te diront comment ils ont utilisé cette caisse d'avance depuis sa création. Là tout le monde comprendra qu'il ne s'agit pas de la gestion de la caisse d'avance dans cette histoire mais de la personne du Khalifa Sall lui-même. Sur une gestion plus que transparente de la mairie de Dakar, après des mois d'acharnement, tu n'as pas trouvé mieux que de t'attaquer et t'accrocher à l'utilisation de cette caisse d'avance.
Macky Sall, quand l'IGE proposera la suppression de toutes les caisses dont la tienne, celle de Moustapha Niass, d’Ousmane Tanor Dieng et tous les autres vieux requins et parasites du Sénégal, on reparlera de son intégrité et efficacité. La cohérence et le bon sens voudraient que l'IGE soit à cet instant précis en train d'enquêter et de fouiller à l'assemblée nationale, au HCCT et au palais. Oui au palais, pour une histoire de fortune personnelle de 8 milliards. Macky Sall pourquoi ne veux-tu pas déclassifier le rapport de l'IGE sur la gestion de Khalifa Sall?

Le combat ne fait que commencer. Tu as emprisonné Khalifa mais il y aura toujours des citoyens sénégalais épris de justice qui se dresseront contre toi pour te montrer que le Sénégal n’est pas une royauté ou Sa Majesté emprisonne qui il veut et quand il veut. Nous le peuple sénégalais, nous jeunesse sénégalaise, nous mènerons ce combat corps et âmes pour te bouter hors du palais avec tes faucons.

Nogaye, Fatou, Arame et Aïda, Sénégalaises et fières de l’être, même si avec toi la tâche devient ardue.

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV