Le Maroc rejette la décision de l’UA de désigner un « envoyé spécial » pour le Sahara

Afrique Connection | 02 / 07 / 2014 à 08:54

le roi mouhamed vi.jpg

Le roi Mouhamed VI du Maroc, le 20 février 2014 à Bamako. La signature de conventions de partenariat entre les gouvernements et les opérateurs économiques du Mali et du Maroc, sur plusieurs secteurs d’activités identifiés, a eu lieu ce jeudi dans la salle des banquets du palais présidentiel

Le Maroc rejette "totalement" la décision de l’Union africaine (UA) de désigner un « envoyé spécial » pour le Sahara, indique mardi le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

« Le Royaume du Maroc, partie fondamentale et incontournable à ce différend régional, ne se sent aucunement concerné par cette décision unilatérale qu'il rejette totalement », précise un communiqué du département des Affaires étrangères, réaffirmant que « le processus de recherche d'une solution politique définitive au différend régional au sujet du Sahara marocain est du ressort exclusif de l'ONU ». 

L'UA a pris cette décision lors de son 23-ème Sommet tenu les 26 et 27 juin derniuer en Guinée équatoriale.

« L'UA n'a aucune base juridique ni fondement politique ou légitimité morale pour intervenir de quelque manière que ce soit dans ce dossier », souligne le ministère, notant qu'en raison de « son parti pris radical et injustifié », l'attitude de l'UA dans ce dossier demeure « pleinement anachronique ». 

L'UA est, en effet, la seule organisation régionale et internationale au monde à avoir intégré une « entité fantoche en son sein, en violation totale de la légalité internationale et en déphasage avec la position des deux tiers de ses propres membres », ajoute le texte.

Le Maroc s'était retiré en 1984 de l'Organisation de l'unité africaine (OUA, devenue par la suite UA) pour protester contre l'admission, en tant que pays membre, de la fantomatique RASD, autoproclamée par le Front Polisario.

Le communiqué poursuit que « les positions de cette organisation sont en contradiction avec le processus onusien en cours. De ce fait, elle ne peut prétendre à aucun rôle dans ce dossier, alors qu'elle s'aligne aveuglement sur les positions des autres parties et ignore complètement les résolutions pertinentes du conseil de sécuritéé.

Le Maroc appelle l'ONU et les membres du Conseil de Sécurité à ignorer cette décision et à soutenir la facilitation menée sous l'égide des Nations Unies, conclut la même source.

APA

 

Afrique Connection TV