Adama Ouane, un Malien pour consoler l'Afrique

Afrique Connection | 03 / 04 / 2015 à 12:05

AdamaOuane_215121366.jpg

Adama Ouane, le nouvel Administrateur de l'OIF.

Après avoir vu le poste de Secrétaire général de la Francophonie échapper à l'Afrique lors du sommet de Dakar, en fin d’année dernière, il était acquis que celui de numéro deux lui reviendrait naturellement. Le choix de la femme forte de l’avenue Bosquet s’est porté sur le diplomate malien Adama Ouane, qui succède ainsi Clément Duhaime au poste d’Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Cette fois, l’ère Abdou Diouf est définitivement tournée à la Francophonie. Après le remplacement du Secrétaire général, c’est le siège d’Administrateur qui vient de connaître son nouvel occupant. Il s’agit du malien Adama Ouane, qui a été nommé le 30 mars par la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean.

Il a pris ses fonctions le premier avril, pour un mandat de quatre ans.

Si son nom n’est pas commun au grand public, Adama Ouane est pour autant un habitué des arcanes de la diplomatie internationale. Il fut tour à tour fonctionnaire de l’Unesco, consultant auprès des organismes internationaux tels l’UNICEF, le PNUD, l’OIF et la Banque mondiale sur les questions d’alphabétisation, d’éducation non formelle et d’utilisation des langues nationales.

Au niveau national, le successeur de Clément Duhaime a notamment été ministre de l’Éducation, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales au Mali dans les gouvernements successifs de Cheick Modibo Diarra en 2012.

Professeur d’université, Adama Ouane est titulaire d’un doctorat d’État en sciences.

« Au regard de l’importance de la mission confiée à l’Administrateur, j’ai porté mon choix sur une personnalité qui répond aux exigences de cette fonction, en la personne de Monsieur Adama Ouane », a déclaré Michaëlle Jean, dans un communiqué transmis par le service de communication de la Francophonie.

« L’ensemble de ses qualités, ainsi que ses compétences et sa personnalité me permettront d’exécuter mon mandat tel que défini par la Charte de la Francophonie », a-t-elle ajouté.

Thierno DIALLO

 

 

 

Adama Ouane, un Malien pour consoler l'Afrique

Afrique Connection | 03 / 04 / 2015 à 12:05

Après avoir vu le poste de Secrétaire général de la Francophonie échapper à l'Afrique lors du sommet de Dakar, en fin d’année dernière, il était acquis que celui de numéro deux lui reviendrait naturellement. Le choix de la femme forte de l’avenue Bosquet s’est porté sur le diplomate malien Adama Ouane, qui succède ainsi Clément Duhaime au poste d’Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Cette fois, l’ère Abdou Diouf est définitivement tournée à la Francophonie. Après le remplacement du Secrétaire général, c’est le siège d’Administrateur qui vient de connaître son nouvel occupant. Il s’agit du malien Adama Ouane, qui a été nommé le 30 mars par la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean.

Il a pris ses fonctions le premier avril, pour un mandat de quatre ans.

Si son nom n’est pas commun au grand public, Adama Ouane est pour autant un habitué des arcanes de la diplomatie internationale. Il fut tour à tour fonctionnaire de l’Unesco, consultant auprès des organismes internationaux tels l’UNICEF, le PNUD, l’OIF et la Banque mondiale sur les questions d’alphabétisation, d’éducation non formelle et d’utilisation des langues nationales.

Au niveau national, le successeur de Clément Duhaime a notamment été ministre de l’Éducation, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales au Mali dans les gouvernements successifs de Cheick Modibo Diarra en 2012.

Professeur d’université, Adama Ouane est titulaire d’un doctorat d’État en sciences.

« Au regard de l’importance de la mission confiée à l’Administrateur, j’ai porté mon choix sur une personnalité qui répond aux exigences de cette fonction, en la personne de Monsieur Adama Ouane », a déclaré Michaëlle Jean, dans un communiqué transmis par le service de communication de la Francophonie.

« L’ensemble de ses qualités, ainsi que ses compétences et sa personnalité me permettront d’exécuter mon mandat tel que défini par la Charte de la Francophonie », a-t-elle ajouté.

Thierno DIALLO

 

 

 

Afrique Connection TV