Maroc : décès de deux migrants maliens lors d’un déplacement forcé

Afrique Connection | 05 / 09 / 2018 à 09:02

Deux Maliens, dont un adolescent, sont décédés lors d’un déplacement forcé organisé début août par les autorités marocaines. Les circonstances du drame sont pour l’instant inconnues.

Ils ont trouvé la mort à l’entrée de la ville de Kenitra (à une cinquantaine de km au nord de Rabat), lors d’un de ces transports en bus que les autorités marocaines opèrent. Si les circonstances du drame restent floues, deux hypothèses circulent. 

"Des migrants nous ont raconté que des policiers ont poussé les deux Maliens sur l’autoroute alors que le car roulait à vive allure", raconte Saïd Tbel, un responsable de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) à Kenitra, cité par Infos Migrants.

L’autre version, selon la même source, fait état d’une bagarre dans le car entre les deux Maliens d’un côté et des policiers de l’autre. "Les migrants ont menacé de sauter du bus car ils refusaient d’être envoyés dans le sud du Maroc. Les forces de l’ordre ne les ont pas pris au sérieux et les migrants se sont jetés dans le vide", explique encore Saïd Tbel.  

Afrique Connection

Afrique Connection TV