Portrait diaspora du jour

Qui est Cheikh Tidiane Youm, candidat à la députation dans la diaspora ?

Afrique Connection | 12 / 07 / 2017 à 02:19
,

Qui sont ces Sénégalais de la diaspora qui se lancent à la conquête de l'Assemblée nationale ? Quel est leur parcours ? Leur histoire ? Leur apport au sein de cette diaspora qu'ils veulent représenter ? Que valent-ils vraiment ? Mais pourquoi veulent-ils être député de la diaspora ? Jusqu'à la fin de la campagne électorale pour les Législatives du 30 juillet, Afrique Connection tâchera de vous présenter quotidiennement dans cette rubrique un/une candidat/te dans la diaspora en Europe, voire au-delà. Pour vous aider à connaître davantage qui ils sont. Tantôt ce sera sous forme de portrait ou d'auto-portrait, tantôt sous forme d'interview, tantôt encore sous forme de fiche de présentation bio-express, ou encore un mélange entre deux ou trois genres. . …………………………. …………………………………..

Profil du jour : Qui est Cheikh Tidiane Youm, tête de liste du Parti de l'Unité et du Rassemblement (PUR), en Europe du nord, du centre et de l'Ouest

 

FICHE BIO :

Age : 40 ans

Date d’arrivée en France : septembre 2000

Formation : juriste

Profession : Directeur- adjoint Copropriété

Vie marital : marié

Parcours associatif : N’a jamais adhéré à un parti politique, membre actif dans plusieurs associations cofondateur du mouvement citoyen Devoir D’agir.

POURQUOI VEUT-IL REPRESENTER LA DIASPORA A L'ASSEMBLEE NATIONALE ?

« Avec un sens du devoir et une haute estime de mon pays, j’ai une envie farouche de faire évoluer le cadre législatif afin de pouvoir améliorer le quotidien de nos compatriotes de la diaspora et de défendre dignement leurs intérêts.

La diaspora est la première source de financement externe du pays, le volume des transferts annuels des émigrés vers le Sénégal représente deux fois l’aide publique internationale.

Malgré cet état de fait, la  diaspora est négligée et oubliée par le régime en place et ses représentations.

Vous me direz que c’est le régime en place qui a permis aujourd’hui à la diaspora de pourvoir obtenir 15 députés à l’Assemblée Nationale mais cela n’était qu’une simple manœuvre politicienne destinée à satisfaire une clientèle politique et non dans l’intérêt de la diaspora.

Faisant partie de cette diaspora depuis 17 ans, je connais très bien les difficultés qu’elle rencontre dans toute sa diversité.

A (re)lire également: Les «PUR» candidats qui se lancent à l’assaut des trois sièges en jeu dans le département ENCO

Il est plus que urgent que les difficultés qu'elle rencontre soient résolues car certains de nos compatriotes vivent en Europe dans des conditions de précarité intolérables.

La cause de ces difficultés est généralement liée à des problèmes administratifs imputables à l’état Sénégalais. Ces difficultés les installent rapidement dans une spirale infernale sans issu. Difficultés à renouveler son passeport entraînant la perte de la carte de séjour, du travail et du logement.

Et d’un autre côté, la diaspora étant la première source de financement externe du pays, mérite d’être portée au cœur de l’action politique par la mise en place de systèmes leur permettant un accès sans encombre au logement d’une part et d’autre part par l’élaboration de mécanismes garantissant la sécurité de leurs investissements au pays. »

Par Afrique Connection

Portrait diaspora du jour

Qui est Cheikh Tidiane Youm, candidat à la députation dans la diaspora ?

Afrique Connection | 12 / 07 / 2017 à 14:19

Qui sont ces Sénégalais de la diaspora qui se lancent à la conquête de l'Assemblée nationale ? Quel est leur parcours ? Leur histoire ? Leur apport au sein de cette diaspora qu'ils veulent représenter ? Que valent-ils vraiment ? Mais pourquoi veulent-ils être député de la diaspora ? Jusqu'à la fin de la campagne électorale pour les Législatives du 30 juillet, Afrique Connection tâchera de vous présenter quotidiennement dans cette rubrique un/une candidat/te dans la diaspora en Europe, voire au-delà. Pour vous aider à connaître davantage qui ils sont. Tantôt ce sera sous forme de portrait ou d'auto-portrait, tantôt sous forme d'interview, tantôt encore sous forme de fiche de présentation bio-express, ou encore un mélange entre deux ou trois genres. . …………………………. …………………………………..

Profil du jour : Qui est Cheikh Tidiane Youm, tête de liste du Parti de l'Unité et du Rassemblement (PUR), en Europe du nord, du centre et de l'Ouest

 

FICHE BIO :

Age : 40 ans

Date d’arrivée en France : septembre 2000

Formation : juriste

Profession : Directeur- adjoint Copropriété

Vie marital : marié

Parcours associatif : N’a jamais adhéré à un parti politique, membre actif dans plusieurs associations cofondateur du mouvement citoyen Devoir D’agir.

POURQUOI VEUT-IL REPRESENTER LA DIASPORA A L'ASSEMBLEE NATIONALE ?

« Avec un sens du devoir et une haute estime de mon pays, j’ai une envie farouche de faire évoluer le cadre législatif afin de pouvoir améliorer le quotidien de nos compatriotes de la diaspora et de défendre dignement leurs intérêts.

La diaspora est la première source de financement externe du pays, le volume des transferts annuels des émigrés vers le Sénégal représente deux fois l’aide publique internationale.

Malgré cet état de fait, la  diaspora est négligée et oubliée par le régime en place et ses représentations.

Vous me direz que c’est le régime en place qui a permis aujourd’hui à la diaspora de pourvoir obtenir 15 députés à l’Assemblée Nationale mais cela n’était qu’une simple manœuvre politicienne destinée à satisfaire une clientèle politique et non dans l’intérêt de la diaspora.

Faisant partie de cette diaspora depuis 17 ans, je connais très bien les difficultés qu’elle rencontre dans toute sa diversité.

A (re)lire également: Les «PUR» candidats qui se lancent à l’assaut des trois sièges en jeu dans le département ENCO

Il est plus que urgent que les difficultés qu'elle rencontre soient résolues car certains de nos compatriotes vivent en Europe dans des conditions de précarité intolérables.

La cause de ces difficultés est généralement liée à des problèmes administratifs imputables à l’état Sénégalais. Ces difficultés les installent rapidement dans une spirale infernale sans issu. Difficultés à renouveler son passeport entraînant la perte de la carte de séjour, du travail et du logement.

Et d’un autre côté, la diaspora étant la première source de financement externe du pays, mérite d’être portée au cœur de l’action politique par la mise en place de systèmes leur permettant un accès sans encombre au logement d’une part et d’autre part par l’élaboration de mécanismes garantissant la sécurité de leurs investissements au pays. »

Par Afrique Connection

Afrique Connection TV