Monaco tient la cadence

Afrique Connection | 15 / 02 / 2014 à 09:06

Monaco s'est imposé à Bastia samedi après-midi (0-2) grâce à un doublé de James Rodriguez. Deuxième, l'ASM reste donc à cinq points du leader parisien.

Moins de 24 heures après le succès de Paris face à Valenciennes (3-0), Monaco a répondu à son rival de la meilleure des manières. Après deux nuls en Ligue 1, à Lorient (2-2) et justement face au PSG (1-1), l’ASM a en effet retrouvé la victoire à Bastia samedi (0-2), sur un terrain où seul Lyon avait ramené trois points cette saison (1-3, 17e j.). Une performance qui lui permet de rester à cinq unités du champion en titre et qui montre que le club de la Principauté n’a pas encore lâché l’affaire dans la course au titre. 

Premier doublé de James Rodriguez en Ligue 1

Dans le contexte hostile de Furiani, les hommes de Claudio Ranieri n’ont pas tremblé. Sans être souverains, ils ont contenu les Bastiais et fait le travail grâce à la patte gauche de James Rodriguez. Placé en numéro 10 derrière le duo Germain-Rivière, le Colombien s’est offert un doublé en Corse, son premier depuis son arrivée en France. Sur un coup-franc qu’il avait provoqué, il a ouvert le score de l’entrée de la surface juste avant la mi-temps (0-1, 45e). Il a ensuite tué le suspense sur un contre rondement mené, d’une frappe croisée qui n’a laissé aucune chance à Leca (0-2, 77e). 

Abidal en tribunes, Isimat-Mirin solide

 Suffisant pour définitivement éteindre des locaux bien timides et qui n’ont inquiété Subasic que sur des coups de pied arrêtés, un des points faibles des Monégasques. Mais Cissé (24e), Modesto (28e) et Yatabaré (70e), tous démarqués, n’ont pas cadré leurs tentatives. Celle de Boudebouz à 20 mètres en fin de match était cadrée mais le portier croate s’est interposé. En laissant Abidal en tribunes, Claudio Ranieri a encore pris une décision judicieuse puisqu’Isimat-Mirin a tenu la baraque en compagnie de Carvalho, signe que cette équipe a des atouts pour aller titiller le PSG jusqu’au bout. Sans une parade de Leca devant Rivière (7e) et avec un peu plus de précision sur des approches de Kurzawa (20e), Germain (51e) et Rivière (62e), l’addition aurait même pu être plus salée. Face à une équipe qui avait décroché mardi sa première victoire à l’extérieur, à Toulouse (1-3), et qui commençait à regarder vers le haut, ce résultat n’est peut-être pas anodin.equipe.fr 

Afrique Connection TV