Plateforme sénégalaise de Paris

La Fédération de LDR/YEESAL dit ne pas être associée à la démarche de Ben et Cie

Afrique Connection | 16 / 01 / 2018 à 12:08

Samedi dernier, l'opposition et la société civile sénégalaise en France ont tenu un séminaire aux Mureaux qui a accouché d'un certains nombre d'exigences sur le processus électoral dans la diaspora.

Mais visiblement, les initiateurs de cette démarche unitaire de l'opposition et de la société civile n'ont pas associé toutes les sensibilités se réclamant de ce bloc.

C'est que semble protester un des partis zappés, la Fédération "LEKETBI" de LDR/YEESAL en l'occurrence, à travers un communiqué envoyé à Afrique Connection. 

S'exprimant à l'attention de " Ben (Abubakr Benjelloun, Diaspora Plurielle)  et aux plénipotentiaires de la plateforme de Paris Opposition/ Société civile", l'auteur du texte,  Sadio Cissé, écrit: 


"Je prends bonne note de la belle initiative de création de la plateforme de Paris composée de certains partis politiques et une partie de la société civile. Mais n'étant associée ni aux travaux préparatoires ni à aucune de vos concertations et ou réunions, la Fédération "LEKETBI" de LDR/YEESAL prend acte et vous prie de préciser dans vos communications que cette plateforme est composée de CERTAINS partis politiques de l'opposition et non DES partis de l'opposition."

Avant de conclure: 


"Par ailleurs, la Fédération "LEKETBI" se réserve le droit de faire ultérieurement toute communication publique utile en réaction à certains risques de confusions ou pour apporter quelques précisions à l'opinion publique.
Pour la Fédération "LEKETBI IDF" de LDR/YEESAL".

Par Afrique Connection 

Top 10 + Populaires