Espagne-Maroc: Amis au nom des pères

Afrique Connection | 18 / 07 / 2014 à 06:40

1707-Espagne.jpg

De droite à gauche : le prince Moulay Rachid du Maroc, la reine Letizia d'Espagne, le roi Mohammed VI du Maroc, et le roi Felipe VI d'Espagne, au palais royal de Rabat le 14 juillet 2014. - AFP / Fadel SENNA

Les rois Felipe et Letizia ont visité le Maroc pendant 24 heures. D'après les journaux espagnols, c'est le meilleur moment de la relation entre les deux pays.

Presque un mois après son intronisation, Felipe mène ses affaires tambour battant sans pour autant se départir de son calme. Le couple royal est rentré à Madrid le 15 juillet après avoir passé 24h exactement à Rabat, dans le cadre de sa tournée officielle des pays voisins de l'Espagne. Cette visite a marqué les premiers pas du nouveau souverain sur la scène internationale.

Le Maroc n'est pas n'importe quel pays et les relations avec l'Espagne ont toujours été marquées par la relation privilégiée entretenue par Juan Carlos et Hassan II, puis ces dernières années avec le fils de ce dernier, Mohammed VI. L'actuel roi du Maroc et le nouveau souverain espagnol ont un point en commun en plus de leur titre : tous deux ont succédé au trône après deux fortes personnalités qui ont marqué l'histoire de leurs pays respectifs.

Des décennies de brouilles et de réconciliations

Il faut dire que Juan Carlos a commencé à calmer les ardeurs d'Hassan II alors qu'il n'était même pas encore roi. A l'automne 1975, le monarque alaouite avait dû reconnaître le courage du jeune Juan Carlos qui avait pris la peine de se déplacer, en pleine agonie de Franco, jusqu'au Sahara à l'occasion du conflit de la Marche Verte. Depuis, l'amitié des deux hommes n'a cessé de grandir et leurs multiples brouilles se soldaient toujours par des réconciliations. Il suffisait d'un coup de fil de Juan Carlos pour qu'Hassan II revoit à la baisse ses ambitions sur Ceuta et Melilla, et d'autres sujets, permettant ainsi reconstruire la relation entre les deux pays.

En 1990, Felipe faisait son premier voyage officiel au Maroc et Hassan II l'avait reçu comme un fils. A l'époque, Juan Carlos et son homologue marocain souhaitaient tous deux que leurs héritiers fassent plus ample connaissance, afin que, le moment venu, en plus du trône, ils héritent de cette relation spéciale qui les unissaient. A la mort de Hassan II en 1999, à 64 ans des suites d'un cancer, Juan Carlos a reporté la grande affection qu'il avait pour le défunt sur Mohammed VI, lui promettant de se comporter comme un "grand frère".

Les deux hommes ne furent jamais aussi proches mais leurs relations moins passionnelles ont permis par exemple au roi Juan Carlos et à son épouse Sofía de fouler le sol de Ceuta et Melilla en 2007, pour la première fois en 32 ans de règne.

Tourné vers l'avenir

Autre signe de ce renouveau : le 15 juillet, lors de la première visite officielle de Felipe en tant que souverain au Maroc, les mots Ceuta et Melilla ont cessé d'être tabous et pendant son entretien avec le Premier ministre Benkirane, le roi a pu aborder le drame de l'immigration clandestine, ces hommes et ces femmes venus en majorité d'Afrique subsaharienne, qui passent du Maroc à l'Espagne dans l'espoir d'une vie meilleure.

La relation entre Felipe et Mohammed VI reste évidemment à écrire mais on ne peut que constater la volonté manifeste des deux hommes de continuer à maintenir une relation personnelle et privilégiée, peut-être sans les excès de leurs pères. Pendant cette dernière visite, les deux monarques ont visité ensemble un centre de formation professionnelle, tandis que la Princesse Lalla Salma a montré à la reine Letizia un hôpital et un centre de recherche contre le cancer mis en place par la Fondation qui porte le nom de l'épouse du roi du Maroc.

L'harmonie des deux couples entérine cette rénovation des liens qui ne peuvent qu'être bénéfiques pour les deux pays. Avant de rentrer en Espagne, le couple royal a rendu hommage à Hassan II en déposant une couronne de lauriers dans son mausolée. Un geste symbolique d'un passé partagé tourné vers l'avenir. 

LA VANGUARDIA

Afrique Connection TV