A Abidjan, le président béninois et son prédéscesseur signent la paix des braves

Afrique Connection | 19 / 04 / 2016 à 05:05

yayi talon.jpeg

L'ancien président du Bénin Thomas Yayi Boni (G) embrasse son successeur Patrice Talon en présence du président ivoirien Alassane Ouattara et de son homologue togolais Faure Gnassingbé (D) à Abidjan, le 18 avril 2016 © Issouf sanogo / AFP

Jadis amis intimes, quand l’un finançait la campagne de l’autre, l’actuel et l’ancien président du Bénin sont devenus des ennemis jurés depuis 2012. Mais quelques semaines seulement après la passation de témoin entre les deux hommes, Patrice Talon et Thomas Boni Yayi se sont réconciliés lundi à Abidjan, sous les bons offices de leur hôte, Alassane Ouattara, et de son homologue togolais, Faure Gnassingbé.

« Entre Patrice (Talon) et moi, nous étions des amis, nous demeurons des amis et nous resterons toujours des amis. Ceci non seulement dans l’intérêt du peuple béninois mais encore dans l’intérêt de notre sous-région », a assuré lundi à Abidjan l’ancien président béninois, Yayi Boni, au sortir d’un huis-clos à la résidence privée d’Alassane Ouattara, selon des propos rapportés par l’afp.

« Je lui fais le serment d’être un bon président (…) Je donnerai le meilleur de moi-même pour garantir à notre pays, aux Béninois et à toute la sous-région une bonne ambiance de convivialité, de paix », a répliqué son successeur, Patrice Talon.

Avant de poursuivre : « On n’était pas en guerre, pas du tout… Établir une bonne ambiance et entretenir cette ambiance-là, cela est nécessaire », a-t-il encore poursuivi, promettant « d’œuvrer pour la paix ». 

Le président ivoirien, principal initiateur de la rencontre, a évoqué, de son côté une « rencontre d’amitié, de fraternité ».

Afrique Connection, avec AFP

 

Top 10 + Populaires