En Guinée Equatoriale, tout pour Obiang, Obiang pour tous

Afrique Connection | 20 / 04 / 2016 à 06:32

La campagne pour l’élection présidentielle en Guinée Equatoriale de dimanche prochain bat son plein. Les six candidats sillonnent actuellement l’intérieur du pays, pour convaincre les électeurs. Mais, le président sortant, Teodoro Obiang Nguema, qui brigue un cinquième mandat, a déjà gagné la bataille de la communication et de la mobilisation. Dans la capitale Malabo et environs, où notre envoyé spécial a fait une immersion ces deux derniers jours, tout l’environnement électoral fait la part belle au candidat du parti au pouvoir, le Parti démocratique de Guinée Équatoriale (PDGE).

 

A Malabo et Luba, de notre envoyé spécial

En Guinée Equatoriale, le scrutin présidentiel a lieu dans quatre jours. Dans cette dernière ligne droite, les six candidats sont en train de mettre les bouchées doubles pour convaincre les électeurs. Cependant, le président sortant, archi favori à sa propre succession,  a déjà pris de l’avance sur la bataille de la communication et de la mobilisation. Signe de l’importance des moyens de campagne, mais aussi de la popularité du président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo dans son pays, tout l’environnement électoral est largement acquis à sa cause.

A (re)lire également: Alfonso Nsue Mokuy: « Si la Guinée Equatoriale était un pays fermé, elle n’allait pas donner des visas à des journalistes étrangers »

De la partie nord de l’île de Bioko, qui abrite notamment la capitale Malabo, à la partie sud, plus précisément à Luba, où nous avons fait une immersion ces deux derniers jours, les populations semblent avoir déjà fait leur choix. Sur les panneaux publicitaires, les chaînes de fanions qui surplombent les rues et les carrefours,  les murs, façades des habitations, les taxis, dans les abris- bus, etc. on ne voit pratiquement que la photo officielle de campagne du président Obiang Nguema.

A Luba, où nous-nous sommes rendus mardi, Ricardo est un des nombreux autochtones qui vivent des activités de pêche. « Nous sommes biens ici. Le Président a fait beaucoup pour notre ville. C’est pourquoi on est tous derrière lui pour qu’il continue le travail », nous confie t-il. Sous un soleil de plomb, quelques militants dévoués au candidat du Parti démocratique de Guinée Equatoriale (PDGE, parti au pouvoir) se faufilent entre les clients du marché local pour distribuer des affiches à l’effigie de leur favori. Avec fierté !

« C’est mieux une personne que tu connais plutôt que quelqu'un que tu ne connais pas. C’est pourquoi, pour nous, Obiang est le meilleur candidat, nous voulons donc lui offrir un nouveau mandat pour qu’il puisse continuer le travail qu’il a commencé »

A Malabo, où la coalition des partis qui soutiennent la candidature du président sortant tenait un meeting sur un terrain situé sur l’Avenida Hassan II, l’ambiance folklorique était au rendez-vous. Leur candidat n’est pas attendu sur place, il est en campagne depuis quelques jours sur la partie continentale du pays.  Qu’à cela ne tienne, ils ont été très nombreux à avoir bravé le soleil et la chaleur pour venir chanter, danser, magnifier le Président-candidat. Toutes et tous sont habillés aux couleurs du parti, et ne ménagent pas leur gorge et leurs hanches pour se faire remarquer des responsables politiques qui fendent la foule, bras levés, pour s’installer sur la tribune officielle.

« Nous avons choisi de voter Obiang parce que nous sommes pour la continuité, nous voulons qu’il continue à faire progresser la Guinée Equatoriale dans les domaines de la santé, l’éducation, les infrastructures », nous lance Andres Ikuga Fernades, entre deux pas de danse.

« C’est mieux une personne que tu connais plutôt que quelqu'un que tu ne connais pas. C’est pourquoi, pour nous, Obiang est le meilleur candidat, nous voulons donc lui offrir un nouveau mandat pour qu’il puisse continuer le travail qu’il a commencé », insiste t-il.

A voir également: (vidéo) Regardez cette ambiance folkorique à Malabo, dans un meeting des partisans du Président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema

Une femme s’invite dans la discussion pour appuyer son camarade. « En Guinée Equatoriale, toutes les populations veulent qu’Obiang continue à faire avancer ce pays, tout le monde est pour lui ici. Regardez comment les gens sont heureux d’être là pour lui, de battre campagne pour lui, alors que lui-même ne sera pas là aujourd’hui. »

 « c’est le meilleur candidat parce qu’il nous donne à manger, il nous donne des logements », s’exclame une autre militante.

 « Les enfants, les pères, les grands-mères, les grands- pères, tous disent oui à Papa Obiang (…) Beaucoup de gens veulent du mal à la Guinée-Equatoriale, mais Obiang est un homme de paix...»

Sur le podium situé en face de la tribune officielle, les groupes musicaux  se succèdent. A tour de rôle, ils magnifient en chanson les réalisations du Président Obiang Nguema, son mérite, sa stature d’ « homme de paix », etc. Pendant ce temps, en bas, les danseuses rivalisent à qui sait mieux se déhancher.

 « Les enfants, les pères, les grands-mères, les grands- pères, tous disent oui à Papa Obiang (…) Beaucoup de gens veulent du mal à la Guinée-Equatoriale, mais Obiang est un homme de paix, il a apporté de la stabilité dans ce pays, il a beaucoup travaillé pour ce pays », reprend en refrain l’un d’entre eux.

Un peu plus après 16 heures, quand tous les responsables avaient fini de prendre place à la tribune, l’indescriptible bruit folklorique s’interrompt soudain.  Place à l’hymne national. Avec respect, fierté, discipline, tous se mettent debout pour chanter l’hymne, en se tenant les bras brandis en l’air. Après l’hymne, les responsables vont se relayer à la tribune pour prononcer leur discours.

Thierno DIALLO

 

 

Top 10 + Populaires