Bundesliga

Hambourg refait enfin surface !

Afrique Connection | 22 / 02 / 2014 à 05:26

Pour son premier match à la tête d'Hambourg, Mirko Slomka a réussi l'exploit ce samedi d'étriller le Borussia Dortmund (3-0). Un succès qui donne un peu d'air à une formation toujours menacée par la relégation.

Il a donc fallu employer les grands moyens pour voir Hambourg sortir la tête de l’eau. Nommé dimanche dernier à la tête du club à la suite du licenciement de Bert van Marwijk, Mirko Slomka a signé une première victoire. Et quel succès éclatant, puisque le club relégable s’est payé le Borussia Dortmund (3-0), ce samedi, mettant ainsi fin à une série de sept défaites de rang en Bundesliga. Un résultat au premier abord inattendu, mais finalement logique au regard de la physionomie de la rencontre. 

Une détermination retrouvée

Car, même privé de son maître à jouer Rafael van der Vaart, le HSV a montré d’entrée des vertus jusqu’alors insoupçonnées cette saison. Plus conquérants, hauts sur le terrain et solides derrière, les coéquipiers du capitaine Jansen ont d’abord mis la pression sur le but de Weidenfeller, par l’intermédiaire de Jiracek (17e) Badelj (35e). Puis n’ont pas manqué, peu avant la mi-temps, une nouvelle opportunité d’ouvrir le score sur une tête au second poteau de Jiracek, à la réception d’un centre de Lasogga (42e). 

Rendez-vous manqué pour Dortmund

 En face, le Borussia Dortmund a rarement paru aussi emprunté. Incapable de développer son jeu habituel, la formation de Jürgen Klopp ne s’est illustrée que par intermittence. Seule une frappe dangereuse de Mkhitaryan en première période (20e) a soulevé un frisson dans l’enceinte de l’Imtech Arena. Pas rassasié, Hambourg ne s’est pas arrêté là. Lasogga s’est mué en buteur (58e), profitant du mauvais alignement de la défense de Dortmund. Et Calhanoglu, d’un coup franc des quarante mètres a priori sans danger, est venu punir le manque de concentration des Schwarzgelben en fin de partie (90+1e). Aubameyang d’une demi-volée (64e), Ducksch d’une frappe puissante (69e) et Piszczek, auteur d’une tête détournée sur la barre (70e), ont successivement tenté d’inverser la tendance entretemps. En vain.

Grâce à ce succès de prestige, Hambourg revient à un point du VfB Stuttgart, premier non-relégable, et se donne le droit de rêver de sortir des abîmes de la Bundesliga. Quant au Borussia, il s’incline pour la première fois en 2014 et manque l’occasion de mettre la pression sur le Bayer Leverkusen, toujours deuxième du championnat. Le déplacement en Russie mardi, face au Zénith Saint-Pétersboug en 8e de finale aller de la Ligue des champions, s’annonce des plus périlleux.

R. D. avec l'Equipe.fr

Afrique Connection TV