france, ligue 1

Le PSG doit rester concentré

Afrique Connection | 23 / 02 / 2014 à 10:35

Cinq jours après sa démonstration en Ligue des champions face au Bayer Leverkusen (4-0), le Paris-SG est attendu au tournant ce dimanche à Toulouse (14h00). Attention à la déconcentration.

Le groupe parisien va se déplacer à Toulouse escorté par une confiance absolue, quelques jours à peine après avoir envoyé un signal fort sur la scène européenne. Le PSG est donc prêt à poursuivre sur sa lancée, après avoir disputé pas moins de 11 matches en l'espace d'un mois et demi. « Quand vous gagnez des matches, la fatigue se fait moins ressentir, assure Laurent Blanc. On a pu récupérer, et, globalement, les joueurs sont biens. » Après cette prestation de haute volée, Ibra et sa bande ont su garder les pieds sur terre. L'euphorie, ennemi de tous les entraîneurs, n'a heureusement pas gagné les rangs parisiens. « Il n'y en a pas eu, a confirmé le technicien samedi en conférence de presse. On est satisfait de ce qu'on a produit. On sait tout le travail qui a été fait et ce qu'il nous reste à faire pour aller le plus loin possible dans cette compétition (la C1, ndlr). »

Toulouse, c'est un nouveau chapitre, que Paris se doit d'aborder avec toute la concentration nécessaire. La victoire de mardi à la BayARena est déjà de l'histoire ancienne. Le Stadium doit être dans toutes les têtes, alors que, la saison passée, le PSG d'Ancelotti s'était baladé chez les Violets (4-0). « Être aussi concentré qu'en Ligue des champions, c'est certainement un peu plus difficile, ce qui n'est pas illogique en soi, a reconnu Blanc. Il faut prendre trois points et arrêter de penser à ce qu'on a fait à Leverkusen. Je pense que les joueurs sont conscients de ça. »

Paris ira d'ailleurs au Stadium sans « pression particulière » car le club de la capitale prétend ne pas soucier de ses rivaux, sous-entendu de Monaco, revenu à deux points après son succès contre Reims (3-2), vendredi. « On ne regarde pas le résultat des autres équipes », assure Blanc, qui avoue néanmoins que le « résultat de Monaco » va quand même apporter un « surplus de motivation ». L'ASM pousse le PSG à se surpasser et ne pas s'endormir sur ses lauriers. Blanc s'en félicite. « C'est bien d'avoir un concurrent comme ça. Il est préférable qu'une équipe nous mette la pression, c'est bon pour le niveau du PSG, c'est une bonne chose. » Ce qui préoccupe davantage le coach parisien, c'est l'heure du match. Pour lui, 14h00 est loin d'être une heure idéale « pour jouer au foot ». « Mais on ne va pas se plaindre, on a juste pas l'habitude de se préparer aussi tôt ». Voici un petit défi pour Paris.

Par l'Equipe

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV