Le FMI approuve une aide de 130 millions de dollars à la Guinée, au Liberia et à la Sierra Leone

Afrique Connection | 27 / 09 / 2014 à 08:45

2014-09-26T181919Z_1007200001_LYNXNPEA8P0W2_RTROPTP_3_OFRWR-EBOLA-FMI.JPG

Un centre de traitement contre le virus Ebola en construction à Monrovia, au Liberia. Photo prise le 26 septembre 2014/REUTERS

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé vendredi une aide de 130 millions de dollars à la Guinée, au Liberia et à la Sierra Leone, pour aider ces trois pays d'Afrique de l'Ouest à faire face aux conséquences économiques de l'épidémie de fièvre Ebola.

"L'épidémie d'Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone a déjà causé trop de morts", a déclaré dans un communiqué la directrice générale du FMI, Christine Lagarde. "Cette crise humanitaire pourrait aussi avoir de profondes conséquences économiques."

Le FMI a précisé que l'aide débloquée était immédiatement disponible.

L'épidémie en Afrique de l'Ouest a fait 3.091 morts depuis mars sur 6.574 cas avérés ou probables, a par ailleurs annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Au Liberia, 1.830 décès ont été recensés, environ trois fois plus qu'en Guinée et en Sierra Leone réunies. Aucun nouveau décès n'a été signalé au Nigeria et au Sénégal.

Le Liberia dispose de 315 lits pour les malades et les organisations internationales ont promis d'en fournir 440 supplémentaires mais le pays a besoin d'encore 1.550 lits.

En Sierra Leone, 297 lits ont été promis et doubleront les capacités d'accueil des malades mais il en faut 532 de plus. Mercredi, trois autres districts ont été placés en quarantaine, ce qui porte à cinq le nombre de districts - sur les 14 du pays à être concernés par une telle mesure.

Reuters

Afrique Connection TV