Un chanteur marocain "arrêté pour viol" dans le sud de la France

Afrique Connection | 28 / 08 / 2018 à 05:52

Le chanteur marocain Saad Lamjarred a été arrêté dans le sud de la France pour de nouvelles allégations de viol.

 

L'incident présumé a eu lieu dans un hôtel de Saint-Tropez. Aucun autre détail n'a été donné.

L'homme de 33 ans est déjà en liberté sous caution pour une affaire de viol qui remonte à 2016.

Il a été arrêté en 2010 parce qu'il était soupçonné d'une autre agression sexuelle.

Le succès de 2015 de M. Lamjarred, Lmaallem, est devenu la chanson la plus regardée d'un artiste arabe sur YouTube.

Il a été vu plus de 650 millions de fois.

Des procureurs de la ville de Draguignan, dans le sud-est du pays, près de Saint-Tropez, ont déclaré à l'agence de presse AFP que la dernière affaire était "complexe" et impliquait deux "versions radicalement opposées des événements".

Que s'est-il passé dans les cas précédents?

M. Lamjarred avait été arrêté pour la première fois en 2010 après avoir battu et violé une femme à New York. Il avait fui les États-Unis alors qu'il était en liberté sous caution et n'y est pas retourné depuis.

Six ans plus tard, il était accusé d'avoir agressé physiquement et violé une jeune femme française dans un hôtel parisien.

Il a été libéré sous caution avec un bracelet électronique en avril 2017 dans l'attente d'un procès.

Peu de temps avant sa libération, le quotidien français Le Parisien a rapporté qu'une femme franco-marocaine avait été agressée physiquement par M. Lamjarred dans la ville marocaine de Casablanca deux ans auparavant.

Elle a déclaré avoir signalé l'incident à la police, mais plus tard, elle a retiré sa plainte sous la pression de sa famille.

Lire aussi: Maroc : indignation à Al Hoceima

Quelle a été la réaction du public?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred a été arrêté dans le sud de la France

Peut-être étonnamment à l'ère de #MeToo, les affaires antérieures contre M. Lamjarred ont peu contribué à nuire à sa réputation auprès des fans.

Lorsque le chanteur a été arrêté en 2016, le roi marocain lui-même est intervenu pour couvrir les frais de justice du chanteur.

Beaucoup de fans de M. Lamjarred soutiennent que le chanteur a été victime d'un "complot" de l'Algérie voisine, qui a des relations tendues avec le Maroc.

Les médias marocains ont même montré des images de manifestations "en solidarité" avec le chanteur pendant sa détention.

La première chanson qu'il a sorti un an après l'incident présumé - et dédiée au roi - montre à quel point il est resté populaire avec plus de 140 millions de vues.

Qu'en est-il des victimes?

La victime de l'agression présumée à Paris s'est exprimée en novembre dernier, lorsqu'elle a mis en ligne une vidéo sur YouTube, et a détaillé les abus qu'elle avait subis.

"Je m'appelle Laura Prioul, j'ai 21 ans et cela fait un an que j'ai été agressée, frappée et violée. Depuis un an, je me suis caché des médias, me cachant de tout le monde."

Elle a raconté les détails de l'agression présumée et décrit les menaces de mort qu'elle a reçues après la divulgation de son identité.

"Tant de gens parlaient de moi, m'insultant et personne ne m'a soutenu en dehors de ma famille et de mes amis."

M. Lamjarred a nié l'allégation de viol de Laura Prioul. Bbc

Afrique Connection TV