Présidentielle malienne: les premières tendances

Afrique Connection | 31 / 07 / 2018 à 05:20

Plus de 8,5 millions de Maliens étaient invités à accomplir leur devoir civique pour choisir parmi les 24 candidats en lice. Contrairement en 2013, l’affluence a été qualifiée de moyenne. Le vote s’est déroulé dans le calme avec des incidents signalés dans le centre et le nord du pays.

Selon les résultats partiels et provisoires disponibles à Bamako, Kayes, Ségou, Gao et dans d’autres centres urbains  quatre candidats sont  en ballotage. Cela s’observe  également en Côte d’Ivoire, France, Suisse, Italie, Japon, Belgique, Allemagne, Chine, Etats-Unis d’Amérique, etc.
Ces candidats  en tête sont : le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK,  le chef de l’opposition Soumaïla Cissé,  Dr Cheick Modibo Diarra et Diallo.  A Bamako tout comme à Gao, le ballotage semble serré entre ces candidats.  Toutefois, IBK se  taille la part du lion avec une nette avance à Ségou et à Kayes.
Si les premières tendances se confirment, il faudrait envisager un second tour. Lequel est prévu pour le dimanche 12 août. Pour nombre d’observateurs, l’affluence a semblé moindre qu’en 2013 où le taux de participation était de 45%.
En attendant les  résultats provisoires réels proclamés par le ministère de l’Administration territoriale et  de la Décentralisation, les directoires de campagne sont  à pied d’œuvre pour réfléchir sur  les éventuels cas de réclamations voire des contestations de résultats
Au-delà de tout, le scrutin s’est déroulé dans un climat de sérénité ponctué de calme. Même si on a déploré quelques cas  d’incidents  dans des communes du Nord et du centre du pays où le vote n’a pas pu se tenir. 

lejec

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV